•  

Le Rousset-Marizy – (actualisé) Cinq agneaux tués, quatre dévorés, l’oeuvre du loup Pascal ?

Ce dimanche matin, du côté du Rousset-Marizy, un animal est parti à la chasse, pas aux oeufs mais aux agneaux.

Dans un pré, à une centaine de mètres de son habitation, l’agriculteur a découvert cinq agneaux qui gisaient sur l’herbe. Ils étaient sept, l’animal en a donc épargné deux.

Cinq agneaux tués dont quatre ont été dévorés. Sur le dernier, on remarque une morsure à la gorge.

Pour l’éleveur, ce massacre ne peut pas être imputé à un chien. « J’ai eu ce genre d’attaque. Le chien tue mais ne mange pas la viande » dit-il. Dans le cas présent, il élimine une autre possibilité, le renard. « C’est une hypothèse également mais je ne vois pas un seul renard attaquer les agneaux ou alors ils étaient très nombreux ».

En fin de compte, il reste un coupable tout désigné, le loup. Mais il n’a pas laissé sa carte de visite, juste des carcasses.

Toujours est-il, loup ou pas, la bête était affamée. « C’est souvent le cas quand une louve a des petits à nourrir » avance l’éleveur.

Voilà donc un nouveau mystère qui reste à élucider. Comme souvent dans la région depuis l’été dernier. Rappelons que le loup a tué 148 moutons de juin à novembre 2020. Que le mois dernier à Palinges, les éleveurs ont demandé au préfet que leur territoire soit classée difficilement protégeable pour tirer le loup en cas d’attaque.

« Le loup n’a pas sa place dans le Charolais et le Brionnais » déclarait Pierre Berthier, maire de Charolles.

D’autres attaques dans la nuit du 1er au 2 avril

Plus tôt dans la semaine, à La Guiche cette fois-ci, deux troupeaux ont été victimes des attaques d’un animal qui pourrait bien être, déjà, un loup.

Dans la nuit du 1er du 2 avril,  le prédateur a tué 6 agneaux et blessés 2 brebis sur l’exploitation de Sylvie Decurnex. « Il a en dévoré 3 » précise-t-elle. « Nous venions de sortir les brebis dans le pré ».

« Dans un autre élevage, c’est un bélier qui a été égorgé », dit-elle.

Jean Bernard

13 commentaires

  1. Cet élevage qui a eu une attaque « supposé » du loup dont vous parlez est le mien, et je tiens à signaler qu’il y a également 5 béliers blessés avec des blessures graves qui sont en sursis en plus de celui égorgé. Jusqu’où doit-on laisser faire ? Je n’élève pas des moutons pour les voir assassiner par ce prédateur.

    • Sort la carabine et pan !
      Et enterre le, ne dis rien car les bobos ecolos et les associations vont être sur ton dos et vont t’accuser que ce sont les agneaux qui sont coupables….
      Et tes bêtes pourront vivre en paix

  2. Je soutiens totalement cette agriculteur, Estelle à raison sortez la carabine vous gagnerez du temps..

  3. Et les bergers africains ils font comment pour protéger leur troupeaux des lions et léopards….dans des enclos entourés de haies de 4 mètres de haut…faites en autant….

  4. Bien d’accord avec vous Antoine, on est pas en Afrique mais dans le Charollais.
    Tout mon soutien à l’agriculteur qui a subi ces pertes.

  5. Qu est ce que vous attendez pour elever des moutons et devenir berger si c est si simple que ca ?

    • allez dans les alpes ,en Italie et en espagne voir comment çà marche..il y a moins d’attaques que dans le charollais…!!!

      • En espagne on peut tirer le loup,en italie rien que l’an dernier 300 loups braconnés,dans les alpes c’est la catastophe,il n’y a mème plus assez de brebis pour remplacer celles tuées par le loup!Il faut pouvoir tirer le loup,pour qu’il comprenne qu’il y a des risques pour lui ,comme ça se fait dans les pays de l’est et nordiques.

      • quand allez vous comprendre que nous ne sommes ni dans les Alpes, ni en Italie ou en Espagne mais en Saone et Loire.
        Libre à eux de subir la prédation comme ils l’entendent, chez nous c’est négatif.
        Si c’est si bien que cela ailleurs pourquoi n’y allez vous pas ?

  6. Cette bête n’a pas ça place ici dans nos bocages !
    Mais ça personne ne veut le comprendre, ailleurs ils peuvent mettre des moyens en œuvre (et encore qui ne sont pas toujours très efficaces..) mais chez nous il n’a tt simplement rien à faire ici, c’est l’élevage qui doit être prioritaire et pas cette satanée bestiole que nos anciens ont éliminé il y a plusieurs années en arrières, tout ça pour que maintenant quelques bobos écolos s’amusent à la réintroduire..

  7. Le loup n’a pas été introduit par les écolos, il est venu tout seul, reprendre un territoire qu’il occupait jadis.
    Le seul de l’histoire qui soit amené par l’homme, c’est le mouton !
    De plus, combien d’agneau ont été sacrifiés pour les fêtes pascales ?
    Ce n’est pas la peine de publier des photos de cadavres pour essayer d’apitoyer les lecteurs, si on montrait des photos prises dans les abattoirs, ce serait bien pire, ça dégoûterait pas mal de français de manger du gigot d’agneau.

  8. Allo quoi regarder les archives (…)
    1775 1800 regarder le carnage qu’on fait les loups a l’époque nos arrière grand parents ont été victimes eux même de ce prédateur qu’ils ont éradiqués

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *