Le Creusot/Torcy – Après les violences, la marche de la détermination

COMMUNIQUE DE PRESSE DES MAIRIES DU CREUSOT ET TORCY.

Le Creusot, le 6 mars 2019

Rassemblement citoyen : samedi 9 mars à 11h30

Suite aux violences sur fond de trafic de drogue que viennent de connaître Le Creusot et Torcy, les élus de la République de la Ville du Creusot et de la Ville de Torcy affichent leur détermination et appellent l’Etat à déployer les moyens nécessaires pour enrayer ce fléau.

Soyons tous solidaires, actifs et impliqués lors d’un rassemblement citoyen pour montrer notre détermination :

Samedi 9 mars

rendez-vous à 11h30

devant la tour M du Tennis, allée Simone de Beauvoir au Creusot

pour rejoindre l’Hôtel de Ville de Torcy

Le circuit sera le suivant : avenue de la Paix > rue Hélène Brion > rue Albert 1er > carrefour du 8 Mai 1945 > avenue du 8 Mai 1945.

Les équipes municipales de la Ville du Creusot et de la Ville de Torcy invitent la population, ainsi que tous les Elus du département de Saône et Loire, à participer à ce rassemblement citoyen pour :

  • Exprimer notre refus de la violence, notre solidarité, car nous sommes toutes et tous concernés

  • Montrer notre détermination, car nous ne céderons pas la place aux trafiquants

  • Appeler l’Etat à déployer immédiatement des moyens à la hauteur de la situation, notamment par le biais d’une augmentation significative des effectifs des forces de l’ordre sur le terrain

Depuis de nombreux mois, le Préfet, le Sous-Préfet, le Procureur de la République, la Police nationale, ainsi que les Maires mènent, dans le cadre d’un GLTD (groupement local du traitement de la délinquance), un travail en profondeur, chacun dans ses compétences et prérogatives, afin d’éradiquer les trafics de stupéfiants. Un travail qui a produit des résultats avec des saisies, des arrestations… et malheureusement les graves conséquences entre bandes organisées dont nous avons été victimes et témoins.

Pour autant, nous ne devons pas être dans la fatalité ; nous devons être mobilisés et à l’offensive. Cela est l’affaire de tous. Car dans ces moments critiques pour les Elus de la République (quelle que soit leur couleur politique), pour les acteurs sur le terrain, pour les habitants des quartiers concernés, il est essentiel de faire preuve d’exemplarité et d’unité.

Veiller à la sécurité des populations est une compétence régalienne de l’Etat. Longtemps nos villes ont été considérées comme paisibles et c’est certainement ce qui a attiré ces organisations criminelles : un territoire affichant une situation apaisée et, de fait, dotée de forces de sécurité limitées leur procurant plus de capacité d’actions. Une prise de conscience de ce changement doit s’opérer et l’Etat doit prendre des décisions drastiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *