Lavoir des Chavannes – Le PCF demande une consultation locale

  membre du Parti de la Gauche Européenne-Section Bassin minier.

Lavoir des Chavannes

L’incendie de Notre-Dame de Paris en avril 2019 a suscité, en France et dans le monde, un émoi et une mobilisation sans précédent. Ils témoignent d’un très fort attachement au patrimoine, confirmé par le succès chaque année des Journées européennes du patrimoine. Du mot latin « patrimonium » (en français, l’héritage du père), le patrimoine désigne les biens hérités des ascendants qui sont réunis et conservés pour être transmis aux futures générations. Assurer cette conservation est l’objet même de la protection du patrimoine.

La France comptait, en 2017, 45 285 monuments historiques (immeubles) protégés, dont 31 768 inscrits et 13 517 classés. 44 % d’entre eux sont des propriétés privées, 41 % appartiennent à des communes et 4 % à l’État. La loi du 13 août 2004, relative aux libertés et responsabilités locales, transfère aux régions la responsabilité de la conduite de l’Inventaire général du patrimoine culturel, (fondé en 1964 par André Malraux) et permet aux collectivités territoriales, qui en font la demande, d’accéder à la propriété de certains monuments historiques de l’État.

Le Parti Communiste Français a toujours demandé à ce que les monuments historiques soient sous la responsabilité de l’Ètat mais fort est de constater que c’est l’inverse qui se produit depuis plus de 20 ans. Pour notre patrimoine montcellien, le lavoir des Chavannes est abandonné depuis 20 ans par les municipalités successives, l’urgence est là ! Dans le budget 2020 du ministère de la culture, les crédits alloués à la préservation des monuments historiques progressent de sept millions d’euros pour atteindre 338 millions d’euros. Deux millions d’euros sont destinés à financer un plan de mise en sécurité des cathédrales. Cinq millions vont abonder le fonds incitatif et partenarial pour les monuments historiques situés dans les communes à faibles ressources. Depuis sa création, en 2018, celui-ci a permis le lancement de plus de 230 opérations sur tout le territoire.

Pour conserver notre lavoir des Chavannes son rachat est inévitable et pourra bénéficier de subventions des collectivités territoriales. La DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) attribue des aides dans tous les secteurs relevant de son domaine de compétence. La plupart des aides sont attribuées à des acteurs culturels organisés sous forme associative.

Selon les études sur les retombées économiques et sociales du patrimoine, la restauration et l’ouverture au public des monuments historiques représentent plusieurs centaines de milliers d’emplois directs et indirects, emplois essentiellement locaux, répartis sur tout le territoire national, emplois de très haute compétence.

Aujourd’hui, devant l’urgence de sa dégradation, il est nécessaire de trouver une solution. Son rachat par la municipalité est une possibilité et par conséquent nous demandons à Mme le Maire de nous faire part des ses intentions et ses projets pour notre patrimoine historique.

Nous demandons la mise en place d’une consultation locale : « Souhaitez-vous que la ville de Montceau-les-Mines rachète à l’Etat le Lavoir des Chavannes pour l’Euro symbolique (parcelles cadastrées CI n°184, CI n°339 et CI n°342 d’une surface totale de 48 915 m2, situées quai du Nouveau Port à Montceau les Mines) »

2 commentaires

  1. Sérieux, oser évoquer le mot « monument historique » pour ce tas de ferraille et d’amiante qui n’intéresse que quelques personnes !

    Et oser introduire son speech en faisant référence à Nôtre Dame de Paris ! Il fallait oser quand même !

    Que des personnes soient nostalgiques de cette époque et de ce lieu, pas de soucis. Que des personnes veuillent s’investir pour la mémoire des activités charbonnières du bassin minier, encore une fois, pas de problème.

    Mais il y a déjà un musée de la mine à Blanzy qui a toute les peines du monde à s’en sortir et qui manque cruellement de bénévoles !

    Que diable, rapprochez vous, partez déjà du constat qu’il y a déjà un musée qui bat de l’aile, joignez vos efforts et faite une petite place à lavoir dans l’exposition de ce musée (à moins que ce ne soit déjà fait, je n’y suis pas retourné depuis au moins 20 ans).

    Mais de grâce arrêtez cette démagogie avec ce tas de m….e qui n’intéresse personne ou que quelques uns !
    Et quand le PCF s’intéresse à un sujet c’est que la situation est faisandée. S’il y avait un espoir de réussite, ils passeraient leur chemin,.

  2. La question est mal posée. Il faudrait ajouter : « que souhaitez-vous en faire? » et plusieurs choix multiples.
    Nous rejoindrions ainsi les votations suisses et notre démocratie n’en sera que plus merveilleuse.
    Je crois me souvenir d’une exposition réalisée il y a un peu plus d’une dizaine d’années pour nous proposer plusieurs projets d’aménagements possibles en nous demandant de choisir. Il y a donc déjà eu une sorte de référendum….. qui est resté sans suites…….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *