Laurent Selvez (PS) : « Nous demandons des engagements fermes sur les urgences de l’hôpital »

L’année démarre bien, on sent que les différents acteurs du monde politique montcellien ont affuté leurs armes et sont parés pour les douze mois à venir. Ce mercredi 10 janvier, juste avant les vœux de la section PS de Montceau-les-mines, Laurent Selvez secrétaire de la section, élu municipal et chef de file de la Gauche rassemblée, recevait avec sa trésorière, la presse lors d’une conférence de presse.

Trois dossiers sont sur la table et font l’objet d’un criblage critique sans concessions.

L’hôpital. L’annonce de Copermo 2 avec la suppression de la chirurgie est pour Laurent Selvez inacceptable, inqualifiable. Il reproche vertement à Mme le Maire de ne pas avoir agi, de ne pas avoir fait le forcing pour rencontrer le Premier ministre, la ministre de la santé, de se contenter de parler.
« Nous avons perdu énormément de temps, les élus ne se sont pas suffisamment mobilisés. La disparition de la chirurgie pose le problème à terme du maintien des urgences. La chirurgie ambulatoire est d’ores et déjà compromise. Rien n’est fait, l’immobilisme est coupable, nous avons malheureusement perdu beaucoup de temps ! Nous pensons aux patients, nous pensons aussi aux personnels. Nous ne pouvons pas accepter l’inertie actuelle, nous demandons une très forte mobilisation. Nous devons faire bouger les choses maintenant. « Nous demandons des engagements fermes sur les urgences ».

Le starter est bloqué sur accélération.

Le Multiplexe de cinéma. Pour Laurent Selvez un dossier très élaboré, de 5 salles contenant 741 places, situé dans le quartier des équipages, était fin prêt en 2014, Mme le Maire l’a trouvé dans ses dossiers lors de sa prise de fonction.

« Dans sa volonté de détruire ce que l’ancienne municipalité avançait, Mme Jarrot a, dès son élection, décidé d’arrêter les projets en cours. Ce fut le cas de la zone Sainte Elisabeth, du quartier des équipages, donc du multiplexe. Nous en payons les conséquences maintenant. Un projet mal ficelé nous a été présenté sans chiffrage certain et vérifié, sans perspectives de développement, sans chiffrage de l’intervention communale. Le projet de 2014 avait cette chance de n’être que le second du département avec celui de Mâcon, maintenant…
Et il peut y avoir aussi des recours contre ce projet. Le lieu choisi est étrange. En 2014 il fallait arrêter le développement des Equipages, mais maintenant on y remet le multiplexe, bizarrement au même emplacement que le mystérieux Skate-park pour lequel de grosses dépenses sont déjà engagées. Qu’en sera-t-il des aménagements, des parkings supprimés, à quel niveau la ville interviendra-t-elle ?
De plus les attaques frontales et déplacées contre la propriétaire des Plessis sont inutiles et contre productives. Nous voilà partis pour des années de procédure, nous demandons que tout le monde se mette autour de la table et discute. Un dossier va être présenté en commission et ne pourra aboutir.
« Nous demandons des engagements fermes sur les dossiers urgents ».

Le Montceau-Bashing. « Nous ne faisons pas de Montceau-Bashing, nous aimons notre ville, mais nous avons une claire vision de ce qui se passe sur le terrain. Trop de décisions néfastes ont été prises, trop de temps perdu. La vie culturelle s’est appauvrie, d’ailleurs la politique culturelle de la ville a été pointée dans le rapport de la chambre régionale des comptes. Les économies faites sur son budget ont correspondu aux pertes de recettes, cela en dit long. Cet aspect des choses, joint aux problèmes de l’hôpital, au manque de volonté pour activer la recherche de nouvelles entreprises ou nouveaux commerces, à l’incohérence des politiques économiques suivies ne peuvent que nuire à l’attractivité de la ville tant auprès des agents économiques qui voudraient y investir que des personnes y cherchant un emploi. Nous demandons un sursaut et un renforcement conséquent de l’action municipale. Il y a trop d’incohérences. Et qui plus est, Mme le Maire se réclame d’entreprises comme Terex, Gerbe qui sont sur Saint Vallier et pas sur Montceau, Michelin qui est sur Blanzy et pas sur Montceau.
Là encore nous demandons plus d’engagement et de fermeté sur les dossiers économiques. »

Laurent Selvez nous promet de développer la prochaine fois un certain nombre d’autres dossiers.

A suivre…

Propos recueillis pour linformeteurdebourgogne.com par Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *