Gilets jaunes – Ils vont créer une association

Les événements s’accélèrent et pas seulement sur le terrain chez les gilets jaunes du Magny. La dernière assemblée générale, ce mardi soir à la salle des fêtes… du Magny, a été riche en information.

La toute première est la constitution d’une association indépendamment du mouvement du 17 novembre. « Il y aura le mouvement et l’association » insiste-t-on.

Une association parce qu’aujourd’hui, non seulement les gilets jaunes du Magny ont besoin de se structurer, « responsabiliser » les femmes et les hommes et permettre ainsi « de générer des fonds, d’être reconnus dans la recherche d’un terrain, le prêt d’une salle » notamment.

C’est un grand virage que s’apprêtent à effectuer les GJ. Peu y était favorable voici encore deux ou trois mois. Mais les circonstances de ces derniers temps les ont amenés à revoir leur copie. Les statuts restent à définir et les objectifs à préciser. Dès hier soir, des mains se sont levées pour composer le bureau avec un président, un secrétaire et un trésorier.

Le gilet jaune, persona non grata au Magny

Et toujours de bien appuyer sur les prérogatives du mouvement et de l’association. Les actions sont décidées par le mouvement après un vote. Alors que l’association vient en appui essentiellement sur le camp, un aspect plus administratif.

De terrain, évidemment il en fut question. Même si les GJ peuvent toujours se réunir _ pour le moment _ au Magny sur l’emplacement mis à disposition par la mairie, le message même subliminal est clair. « Ils veulent que nous disparaissions du paysage du Magny » rapportent les trois représentants qui ont rencontré le sous-préfet lundi soir. « Pour eux, nous sommes trop près de la RCEA ».

Le barnum et la caravane ont déjà été effacés et quand bien même « nous nous réunissons, surtout nous ne devons pas troubler l’ordre public » sous-entendu que l’assemblée des assemblées organisées fin juin, pourrait être remise en question dans le cas contraire.

Dans l’affaire, tout le monde a intérêt que d’ici la tenue de l’AA, aucun manquement à l’ordre public ne vienne ternir l’horizon des gilets jaunes. « Mais il n’est pas interdit de manifester » rappelle-t-on mais sans secousses.

D’ici là, il a été précisé que la dernière action collective des gilets jaunes avant les vacances, se déroulera le 15 juin à Mâcon à partir de 14h. Rendez-vous sur le quai Lamartine.

Jean Bernard

 

Un commentaire

  1. Sage décision !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *