Gilets jaunes – Du grand débat au grand rassemblement

Morne plaine au Magny voire carrément plaine morte depuis le démantèlement camp du Magny par les gilets jaunes eux-mêmes. Bien que déplacé à l’arrière, le « lieu de contact » comme l’appelle Marie-Claude Jarrot qui leur a mis à disposition le terrain occupé par les gens du voyage, a perdu de sa superbe mais pas nécessairement de sa raison d’être.

Pourtant, pas d’électricité, pas de feu, pas de cabane, le nouveau lieu de rassemblement ère comme une âme en peine. On y vient par solidarité, par conviction, montrer néanmoins que le mouvement populaire est toujours en vie. La flamme intérieure est probablement intacte mais visuellement, elle peine à réchauffer la grosse poignée de gilets jaunes qui revient raviver la braise d’un temps passé pas si lointain.

Une table, une chaise ou deux et un mur pour tout abri, on est loin de « l’opulence » de l’ancien camp. Cependant, les gilets jaunes cogitent pour donner à leur mouvement un nouvel élan.

Un grand rassemblement à Mâcon début mars

D’après Pierre-Gaël Laveder, chargé des médias, « Les gilets jaunes de Saône-et-Loire se fédèrent pour faire un appel à la mobilisation le samedi 2 février à Mâcon. L’origine de cet appel  n’est pas connu mais rencontre un vif succès  dans les ronds points de Saône-et-Loire. Le Magny, Lux, Chalon, Digoin, Paray commencent de relayer l’information. D’après nos contacts en Rhones-Alpes, les gilets jaunes de Bourg-en-Bresse, Villefranche, Belleville et de la périphérie Lyonnaise s’organisent également ».

Enfin, peut-on dire. Il est temps que les groupes ici et là, travaillent ensemble.

Une nouvelle qui ne va pas ravir la CPME (confédération des petites et moyennes entreprises) dont treize patrons, révèle Le Monde, ont déjeuné à Montchanin le 18 janvier dernier. Dans le département, des gilets jaunes, ils n’en peuvent plus, « ils font chier tout le monde ». Ils affirment même avoir perdu « jusqu’à 70% de chiffre d’affaires certains week-ends » relate encore Le Monde.

Hier soir (lundi), des gilets jaunes du Magny ont participé à une réunion avec leurs homologues à Lux. Samedi, ils auront une rencontre avec les maires de l’Autunois, du Brionnais et de la communauté Creusot-Montceau à 14h au gymnase du collège Saint-Exupéry à Montceau-les-Mines et, dimanche doit avoir lieu la grande chaîne humaine (voir http://chainehumainesaoneetloire.simplesite.com/ ).

Les gilets jaunes, au Magny ou ailleurs, « on lâche rien » chantent-ils. Un coup de barre, mars et ça repart !

Jean Bernard

Un commentaire

  1. hier une journée sans gilets jaune ouf mais ça na malheureusement pas duré longtemps , aujourd’hui on remet ça

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *