•  

Evénement – La communauté urbaine innove et fait de la relance économique une stratégie

Invités sur la chaîne Youtube de la communauté urbaine, Anne Lauvergeon et Louis Gallois, dirigeants d’entreprises.

Les Assises de la relance économique

Mercredi 10 mars 2021 de 16h à 18h

Retransmission en direct.

Réunir les forces vives du territoire pour faire s’exprimer les idées et les besoins en termes de développement et d’attractivité, c’est l’objectif de la communauté urbaine avec la mise en œuvre des Assises de la relance économique.

La démarche des Assises de la relance économique se nourrit d’une réflexion partagée avec les principaux acteurs du territoire. Cela s’est notamment concrétisé par l’organisation d’ateliers participatifs qui se sont tenus en présentiel le 17 septembre puis en visioconférences les 8 et 10 décembre 2020. Ces quatre ateliers ont couvert les problématiques principales d’une nouvelle stratégie économique pour le territoire et ont fait émerger 50 actions dont la mise en œuvre permettra au territoire communautaire de répondre aux exigences d’un rebond nécessaire.

4 priorités, 50 actions

4 priorités ont émergé des enquêtes réalisées et des réunions de travail et ateliers organisés :

  • Celle de la nécessité d’améliorer l’attractivité globale du territoire

  • Celle du besoin d’accompagner l’entrepreneuriat et de renforcer l’économie de proximité

  • Celle de soutenir le tissu des petites et moyennes entreprises par le biais de l’innovation et du soutien des grands groupes

  • Celle de la capacité à mieux connecter l’offre d’emploi et de formation avec les besoins des entreprises

Evénement économique

Mercredi 10 mars de 16h à 18h, la communauté urbaine propose un événement économique autour de la définition de la nouvelle stratégie économique du territoire en présence de deux grands témoins : Anne Lauvergeon et Louis Gallois, dirigeants d’entreprises.

Retransmission en direct sur la chaîne YouTube de la communauté urbaine Creusot Montceau : https://www.youtube.com/channel/UCgsv3-RFfV0IlTbLog9ZFZw

Au programme :

  • de 16h à 17h : définition de la nouvelle stratégie économique du territoire avec la présentation du plan d’actions issu des ateliers participatifs

  • de 17h à 18h : échanges autour de l’économie avec la participation en direct de deux grands témoins, Anne Lauvergeon et Louis Gallois

7 commentaires

  1. Extraordinaire nouvelle,mais de qui se moque t on……les quatres priorités énumérées dans l article, sorties d ateliers participatifs ne sont que des priorités évoquées depuis plus de 30 ans ,alors le « REVE FAIT PARTI DE LA VIE »…….REVONS!!!! Surtout avec Anne lauvergeon Et Louis Gallois nous pourrions être aller au-delà du rêve!!!!!….

  2. Alors quoi penser? Gallois qui a dirigé airbus avec intelligence, avec une vision sur le long terme, expliquant qu’il faudra quitter la zone Euros pour passer dans la zone Dollars et être plus compétitif, il joue le Monde plutôt que l’Europe, je pense qu’il a raison un avion n’est pas une chocolatine. Et pourtant je ne partirai pas en vacances avec cet Homme, nous syndicalistes représentants les employés de CL de rives de Giers en 85, ce brave homme, aux ordres des socialistes de l’époque, nous a trimbalés et achevés en une grosse semaine, ce au ministère du travail, descente du TGV avec les autres représentants syndicaux, arrivée au ministère, lui et un cheveux gominé habillé comme un lord anglais (impressionnant)
    faisant ses armes auprès du chef, notant tout sur un calepin bleu ou vert et dont il n’avait visiblement rien à faire. Le tour de table imposé et terminé, par ce Louis plus XV que XIV, une banalité ou une prise de gueule vite éteinte comme pour les sous-traitants » allez voir le préfet », un coup d’œil sur sa breloque et la rengaine  » nous nous revoyons demain, même heure, non! pas demain mais mercredi ça vous va » ne laissant personne reprendre le crachoir, pire prenant n’importe qui à témoin de son doigt rendu, à mercredi et partis les messieurs. Vide sidérale dans la salle, la CFDT discutait seul, la CGT amère « surtout ne rien signer on a rien eu », FO interloqué par le manque de réponse à leurs propositions de reprise d’une unité par un groupe plus solide, nous la CFTC finissant le rapport (très court) pour la fédé et ses spécialistes des urgences, bref une comédie, nous avons « gagné » une cellule de reclassement et un peu plus de sous pour les sortis du jeu, quelle impuissance, quelle vide et quelle trahison quand la CFDT signera seule l’accord finalisant la médiocrité de ce soi-disant dialogue social, c’était déjà du Macron lors de sa sortie du ministère du travail ( encore ce lieu) signifiant à Edouard PHILIPPE « t’as vu je ne leur ai rien promis ».
    à la sortie la CGT qui a bien marqué son désaccord avec la « trahison », un œil au beurre noir pouvait l’affirmer(c’est de la petite histoire mais pour y avoir participé cela fait des notes croustillantes entre noms d’oiseaux et voies de faits de rage entre deux amis creusotins) un seul gagnant FRAMATOME et sa cintreuse à tôle forte offerte par l’état ( 100 briques de l’époque) j’en profite pour remercier Monsieur LENY qui lui a toujours communiqué, à toujours été dans l’empathie sincère venant nous trouver après une fin de séance nous expliquant les angles a éviter, préférant du structuré à de l’humeur. Le clap de fin nous le connaissons bien au Creusot, je n’ai pas le cœur à remuer le couteau dans la plaie d’autant que le Creusot fût récompensé par la nomination du député Billardon au ministère du travail et ce pour avoir permis aux gouvernants socialistes de ne pas sauter , la boucle est bouclée. Mes petits cahiers mémoires sont toujours au coffre, la petite histoire de la détresse des laisser pour compte. Il faut savoir arrêter une sévère rancœur vieille de 37 ans, désolé pas encore prêt.
    Pour Madame Lauvergeon, l’intelligence ne fait pas défaut ( elle serait famille avec un Billardon déjà cité dixit celui-ci et de l’intelligence il n’en manque point lui aussi, bon sang ne saurait mentir) pour son curriculum allez sur wikpédia, c’est la brillance à la Française, ces Femmes qui évitent aux Hommes de prendre la grosse tête, Manager de l’année 2007, directrice d’AREVA, une affaire URAMIN compliquée a sans doute contrarié sa fin chez nous en 2011. Cornaquée par ce Mitterrand qui pour une fois à su promouvoir une belle personne, elle est aujourd’hui branchée recherche ( rassurez vous elle n’est pas sur la paillasse) non c’est une Tronche qui manage les portefeuilles recherche niveau mondial , cerise sur le gâteau il y a bien longtemps que l' »environnement » et le développement durable lui colle à la peau, encore une Femme de Tête que le monde nous envie.
    chaque jour est important, mercredi prochain un peu plus qu’à l’ordinaire et je ne manquerai pour rien ce rendez vous, BIENVENUE au Creusot qui Mercredi pourra se renommer pour mémoire SCHNEIDERVILLE la Belle.
    grandezoreilles

    • C’est curieux, Labaraque.
      J’avais cru comprendre que l’action de Mme Lauvergeon avait décrédibilisé la filière nucléaire française ! Son bilan en la matière ?
      Peut être pouvez vous me détromper ?
      J’ai regardé Wiki et je suis perplexe….
      Vu qu’il faut des années pour qu’un ouvrier maîtrise son art, ces élites doivent avoir un potentiel monstrueux si je me fie à leur carte de visite…. à moins que l’appartenance à certains microcosmes ….
      Brillance à la française dites vous ?
      Au vu de la trajectoire sur laquelle ces élites ont placé le pays, l’avenir est il brillant ?
      Je sais, la critique gratuite est facile.

  3. Quand je lis les quatre priorités, je ne peux m’empêcher de penser que l’on enfonce des portes ouvertes.
    De plus, ces axes de progrès ne sont pas d’hier.
    Les dirigeants de la CUCM chercheraient ils à se donner bonne conscience ?

  4. Je suis curieux et impatient de voir les résultats de la grande messe…..Mais j’imagine déjà !!!

  5. « améliorer l’attractivité globale du territoire », ça on se doute bien !
    Soutenir les entreprises (qui prennent le large à la moindre occasion) avec l’ argent des si fortunés citoyens propriétaires de la Communauté Urbaine ? Pardonnez mon scepticisme.

  6. le fil à couper l'eau chaude

    Super…original…innovant…moderne… Il fallait des « assises « pour sortir de tels poncifs ? Avec des consultants qui trainent les ministères depuis… depuis …Si seulement leur probité était à la hauteur de leur intelligence !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *