Ensemble le 30 juin – La CGT donne rendez-vous à l’EHPAD des Lys

Après le 16 juin devant la médecine du CH de Montceau, le rassemblement du 30 juin est prévu devant l’EHPAD des Lys.

Communiqué de la CGT du bassin montcellien.

DU BALCON À L’ACTION COLLECTIVE ! POUR REFUSER DE PAYER LEUR CRISE, POUR LE PROGRÈS SOCIAL !
TOUTES ET TOUS ENSEMBLE LE 30 JUIN !

Le «Ségur de la santé » approche de son terme, c’est le moment de ne pas se démobiliser et de répondre présent-e lors de la nouvelle journée d’action nationale le mardi 30 juin, destinée à obtenir plus de moyens pour l’hôpital et les soignants…. ET INDIRECTEMENT POUR LES USAGERS !
La situation catastrophique de l’Hôpital Public, mis en exergue durant la pandémie, symbolise non seulement les conséquences de la marchandisation de la Santé et également les multiples attaques et le démantèlement de tous les Services Publics organisés par les gouvernements successifs.
La gestion intolérable de la crise sanitaire qu’ont dû vivre les personnels, les salariés, les usagers et plus globalement la population, est bien révélatrice d’une crise économique de ce système capitaliste qui dicte ses choix en dehors des intérêts du monde du travail, de la jeunesse et des retraités, au profit d’une petite minorité.
Cette situation est bien issue des choix politiques, faits par les gouvernements successifs au service du capital qui, à coups de lois et de restrictions budgétaires, ont favorisé le monde de la finance avec ses actionnaires qui se gavent encore et toujours plus, accumulant des milliards d’€ volés aux salarié-e-s, aux usagers et remettant en cause la réponse aux besoins de tous. C’est bien pour et par le vol de ces milliards offerts aux entreprises du CAC 40 que les gouvernements et leurs alliés détruisent tous nos Services Publics : Santé, Éducation, Énergie, Télécommunications, Transports et aussi nos Industries (RENAULT…). Sur notre bassin de vie, Gerbe, Konecranes et Eolane 3 entreprises qui ne nous laissent pas indifférent-e-s et qu’il faut sauver !
L’heure est plus que jamais à la mobilisation pour en finir avec ces choix politiques, avec ceux qui les ont portés et qui sont responsables et coupables de la situation.
Il ne s’agit pas d’attendre « le monde d’après ». D’autant plus quand il est porté par ceux qui sont responsables et coupables du « monde de maintenant ». Dès à présent, l’intérêt général doit prévaloir sur la loi du marché et les intérêts particuliers d’une classe qui continue de s’enrichir quand des millions de personnes sont plongées dans la pauvreté, la précarité et le chômage, quand des millions de travailleurs voient leur salaire baisser.
MOBILISÉ-E-S ET DÉTERMINÉ-E-S POUR GAGNER UNE AUTRE RÉPARTITION DES RICHESSES !
L’argent existe pour répondre aux besoins des salarié-e-s, des retraité-e-s, des jeunes, des privé-e-s d’emploi :
✦ 91 Milliards d’exonérations et suppressions de cotisations sociales qui affaiblissent notre Sécurité Sociale ;
✦ 50 Milliards de niches fiscales et 80 Milliards de fraude fiscale qui démantèlent nos Services Publics ;
✦ 50 Milliards de dividendes versés aux actionnaires du CAC 40.
TOUTES ET TOUS ENSEMBLE LE 30 JUIN REVENDIQUONS DE PARTOUT :
✦ L’augmentation générale des salaires, du smic à 1 800 euros BRUT, de l’indice des fonctionnaires ;
✦ Une réduction du temps de travail à 32 heures, pour travailler moins mais travailler toutes et tous, dans cette période de crise économique ;
✦ Une sécurité sociale professionnelle financée à la hauteur des enjeux sociaux pour tou-tes les salarié-e-s en revenant notamment sur les allègements de cotisations patronales (26 milliards de plus d’allègements entre 2013 et 2019, sans que le gouvernement soit capable d’apporter la moindre preuve de l’efficacité de ces dispositifs) ;
✦ Abandon des choix budgétaires gouvernementaux qui entraînent un assèchement des caisses pour justifier l’austérité, la dégradation des services publics et de notre système de protection sociale ;
✦ L’abandon de la réforme des retraites et de l’assurance chômage doit être maintenant acté par le gouvernement.

Après le succès de la journée d’action du 16 juin dernier
RASSEMBLEMENT mardi 30 Juin à 14H00
Hôpital Jean Bouveri du côté de l’Ehpad Les Lys

3 commentaires

  1. On n’est pas sorti de l’auberge avec les « rouges » ;les choix politiques du gvt actuel seraient responsables des décisions des directions des 3 sociétés que vous citez ; vous êtes sérieux en déclarant ceci ? Alors que dire de vos grèves à répétition qui eux sont effectivement le vecteur de cessations d’activités, de licenciements et de fermeture d’usine car votre syndicat n’est plus un partenaire des entreprises mais un adversaire perpétuel au développement des sociétés.
    L’argent ; quelque chose qui vous « brûlent » les doigts et les paroles :
    – les exonérations et suppressions ont bénéficies aux salariés aussi
    – les niches fiscales profitent à tout un chacun et la fraude fiscale n’est pas due à ce gvt qui l’a combat.
    – Les dividendes des actionnaires du CAC 40 sont le fruit du travail de tous et les salariés de ces sociétés sont eux aussi récompensés avec des avantages et des participations aux bénéfices.
    Le SMIC à 1800€ brut (soit 17% d’augmentation pour 35 h) et vous allez faire comment avec le coût horaire que cela va engendrer et qui va faire que les sociétés françaises vont avoir encore plus de mal pour vendre leur produits à l’étranger.
    Travailler 32 heures ; mais si les 35 heures étaient une bonne idée, dans la période actuelle, les salariés ne vous ont pas attendus pour travailler malgré la pandémie et ils étaient bien content de votre confinement car ils pouvaient travailler tranquillement.
    La réforme des retraites est nécessaire et sera remise en chantier dès lors que le virus sera définitivement derrière nous

    • Je vais parler seulement de ce que je connais :
      Dès lors que la base du logiciel est la concurrence généralisée, alors tous les arguments seront inutiles (dividendes, 32h, « vendre les produit à l’étranger »). Car dans ce système, il y aura TOUJOURS des gagnants…..et des perdants. (cf Albert JACQUART)
      Pour que tout le monde gagne, il faut changer de base et inventer la coopération globale en fonction des besoins de chacun et de tous, et en fonction des limites de la planète. (sans pour autant faire une société égalitaire à tout crin! ce qui serait tout autant absurde)
      Mais je conçois que c’est un changement copernicien, et donc d’une difficulté astronomique. Mais nous n’aurons pas le choix, car les perdants n’accepteront pas toujours de perdre, mais ne prendront pas forcément les bonnes décisions pour gagner, et surtout in fine, la planète Terre en aura marre de nous (elle a déjà commencé) et passera à l’espèce suivante (peut-être les insectes, véritables sociétés de coopérations (fourmis, abeilles…?). Les guerres entre colonies d’insectes ne sont que des questions de territoires. Lorsque ces territoires sont respectés, il n’y a PAS de guerre. (Un territoire étant le strict nécessaire pour la survie de la colonie, ni plus, ni moins). L’espèce humaine est la SEULE à faire des guerres pour des idéologies!!! (pour le motif : « J’ai raison et l’autre a tort »)!!! ou pour des conquêtes (motif : « ceci est à moi, tu dégages »).
      Pour en revenir aux dividendes, etc….. je vous renvoie au livre de Thomas Piketty sur les inégalités. Ce monsieur ayant bien plus de compétences que moi pour les expliquer.
      Pour conclure : l’Homme choisit hélas presque toujours la voie de la facilité. Conséquences tragiques.

  2. bonjour
    si c’est pour rester en faction devant l’ehpad pour ne rien comprendre de vos discourt inaudible mauvaise sono cela ne fait pas avancer les choses il serait plus judicieux de bloquer la RCEA ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *