Emmanuel Macron et la 5G fâchent les cégétistes

Capture écran Euronews.

Communiqué de la CGT du bassin montcellien.

Les moqueries à 2 balles sur la 5G d’Emmanuel Macron devraient nous inquiéter !

ONG, citoyens, associations, députés et syndicats se mobilisent contre la 5G. En cause, le manque de données sur les impacts environnementaux, sociétaux, sanitaires et sociaux de cette nouvelle technologie. Les moqueries d’Emmanuel Macron sur la 5G doivent nous inquiéter, elles confirment le style de gouvernance par une infantilisation de masse comme stratégie politique.
Un constat politique et médiatique que le coronavirus a mené au sommet de son art.
Cet été les demandes de moratoire voire d’abandon de la 5G se sont multipliées, dépassant le cercle des écologistes. Le mouvement « anti-5G » prend de l’ampleur. Il dépasse les clivages partisans et s’ancre localement. Lancée fin 2019 par des associations non gouvernementales, la demande de moratoire a été reprise par de nombreux candidats aux élections municipales
comme par des députés en mai 2020 . Elle figure surtout dans les 150 propositions de la Convention citoyenne pour le Climat de juin dernier. Celle-ci demandait un moratoire, le temps « d’évaluer les avantages et les inconvénients de la 5G par rapport à la fibre, avant et non après avoir accordé les licences pour son développement ».
Pour la CGT, les demandes de moratoire doivent être entendues. Avant de parler du déploiement de la 5G, il aurait lieu de fixer en priorité la couverture de tout le territoire par la 4G et de lutter contre les fractures territoriales et numériques. Nous attirons également l’attention sur la nécessité, d’évaluer les conséquences environnementales de l’installation de la 5G et de tenir
informée la population sur les risques encourus en lien avec les fréquences. Nous ne voulons pas de marche (pose) forcée de type Linky.
Nos gouvernants sont incapables de tirer les leçons de l’histoire. Prenons cet exemple : « Désignions un matériau résistant au feu c’est-à-dire incombustible (qui ne brûle pas) et ininflammable (qui ne se consume pas). Il ne s’use pas et est un fort résistant à la traction (supérieur à l’acier) ainsi qu’aux attaques chimiques. Ce matériau est un excellent isolant thermique (chaud/froid), acoustique (bruit…) et électrique. C’est un matériau léger et hydrique, il absorbe et restitue l’eau sans se déformer. Il présente un faible coût d’exploitation (peu onéreux car le coût est faible) et des propriétés chimiques et physiques intéressantes. Ces qualités ont permis des utilisations multiples… » Il n’y a que des illuminés qui peuvent être contre ce type de matériau ! (CQFD).
Ces quelques lignes à la conclusion volontairement provocatrice, décrivent les propriétés et les caractéristiques de L’AMIANTE ! Après plus d’un siècle d’exploitation, un bilan humain considérable. Non seulement 35.000 personnes sont mortes, en France, d’une maladie de l’amiante, entre 1965 et 1995, mais entre 50.000 et 100.000 décès sont encore attendus d’ici 2025. Et selon l’Organisation internationale du travail, 100.000 personnes meurent chaque année, dans le monde, du fait de l’amiante. Le drame de l’amiante en France : comprendre, mieux réparer, en tirer des leçons pour l’avenir (Titre du rapport d’information au Sénat).
Tirer les leçons de l’amiante c’est dire OUI ! aux demandes de moratoire sur la 5G.
Emmanuel Macron se croit drôle avec sa lampe à huile. Cet argument éculé témoigne de son mépris des gens. Il ne sait qu’injurier. Et puisqu’il refuse la réflexion collective, la seule réponse est : La 5G, c’est NON !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *