Coronavirus – Aides de la CAF, la CGT demande davantage

Communiqué de la CGT du bassin montcellien.

La CAF ouvre un Dispositif d’urgence

d’Aides Financières Individuelles

La commission d’action sociale de la Caisse Nationale des Allocations Familiales a voté à l’unanimité un dispositif d’urgence d’aides individuelles aux familles.

Il s’agit d’abonder les dotations des CAF de l’équivalent de 20% du montant total des AFI (Aides Financières Individuelles) de l’année 2019 pour financer des aides individuelles indispensables dans cette période. Point positif la CNAF et l’état
dérogent aux limites financières imposées par la Convention d’Objectif et de Gestion (COG).

Cela représente une somme de 50 millions d’euros. Dans l’urgence, délégation est donnée aux directeurs des CAF pour valider les dossiers à la place de la commission des aides individuelles. Cette délégation doit passer par le Conseil d’Administration des caisses.

Ce dispositif doit être porté à la connaissance de l’ensemble des allocataires afin que les familles en difficulté financière à cause de cette crise puissent profiter de ces aides d’urgences.

La France est actuellement confrontée à une crise sanitaire sans précédent qui frappe en première ligne les plus fragiles. Le contexte du Covid-19 oblige ainsi la branche Famille à reconsidérer sa doctrine en matière d’attribution des aides financières individuelles pour pouvoir être en capacité d’apporter de manière urgente un soutien financier aux familles identifiées en détresse.

Les aides financières individuelles conçues jusqu’à présent comme des aides sur projet doivent dorénavant, en réponse aux impacts du Covid-19 sur les familles, être prioritairement débloquées sous forme de secours d’urgence pour répondre aux besoins les plus élémentaires. L’aménagement exceptionnel de cette doctrine d’intervention proposé ici se conçoit pour la période épidémique et pas au-delà.

La Caf doit se mobiliser pour identifier les familles en difficulté et se tenir prête à répondre aux demandes afin d‘apporter un soutien financier au moyen d’aides d’urgence. L’aide financière individuelle doit répondre à une urgence sociale identifiée par un Gestionnaire Conseil allocataire en lien avec un travailleur social.

D’une manière générale, les situations de monoparentalité, de handicap et de décès sont des priorités. Les situations pour lesquelles une famille se trouverait dans l’incapacité de payer une charge incompressible de type loyer, facture d’électricité ou de téléphone devront faire l’objet d’un accompagnement par un travailleur social afin que ce dernier puisse déclencher les démarches de mise en relation avec les créanciers et négocier des délais de paiement.

La CGT a demandé :
1 – L’augmentation des effectifs des caisses au même titre que l’augmentation des moyens financiers.
2 – La prolongation de ce dispositif au-delà de la période épidémique car la crise ne va pas s’arrêter avec l’épidémie.
3 – Une communication large auprès du public pour faire connaître le dispositif.

Une Caisse d’allocations familiales (Caf ou CAF) est un représentant local de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf), qui forme la branche « famille » de la Sécurité Sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *