Confinement – La CGT 71 veut faire cesser l’activité des entreprises non essentielle

L’Union départementale de la CGT 71 vient d’envoyer un courrier destiné aux maires de Saône et Loire concernant la crise sanitaire actuelle et demande l’arrêt de l’activité économique non essentielle en protection sanitaire des salariés et des populations.

Depuis le 17 mars, dans le cadre de la lutte contre l’épidémie du Covid-19, le gouvernement a décrété le confinement généralisé de la population.

En tant que Maire d’une commune, nous savons que vous êtes en première ligne pour faire appliquer ces dispositions et pour mettre en oeuvre toutes les mesures d’accompagnement nécessaires auprès de vos populations.

Nous nous adressons aujourd’hui à vous car jusqu’à présent, une lacune majeure persiste dans la politique menée : de nombreuses activités économiques non essentielles continuent de tourner, exposant ainsi salarié-e-s et populations à la contamination.

Ainsi dans la vente, des entreprises comme AMAZON, WEBHELP continuent de faire tourner leurs établissements, malgré les alertes lancées par les syndicats CGT.

Pire, plusieurs entreprises majeures organisent la reprise du travail dans les jours qui viennent. C’est notamment le cas FRAMATOME Saint Marcel et le Creusot, APERAM à GUEUGNON ou encore SCHNEIDER électrique à Mâcon.

Si ces entreprises ne se situent pas forcément sur votre territoire, nous savons en revanche que bon nombre de salarié-e-s qui y travaillent sont des habitants de votre commune. Ainsi, vos administrés sont chaque jour un peu plus exposés au Covid-19, dans un contexte de saturation prochaine du système de santé.

Pour ces raisons, nous vous sollicitons sur ce front, et nous vous demandons d’interpeller le Préfet pour qu’il fasse cesser l’activité de toutes les entreprises qui ne sont pas essentielles à la vie des citoyens de ce pays et à la lutte contre le virus ou au maintien des chaînes d’approvisionnement vitales.

Nous ne pouvons pas accepter que des milliers de personnes soient inutilement mises en danger pour que quelques industriels sauvent quelques points de marges financières.

Il y a urgence, nos vies valent plus que leurs profits.

Sachant votre sensibilité à la cause des salarié-e-s comme des populations les plus fragiles,

Veuillez recevoir, Madame, Monsieur le Maire nos salutations militantes.

L’Union Départementale Cgt de Saône et Loire

Un commentaire

  1. Bonsoir , le monde d’après que la plus par de nous appelle de nos vœux pour que cette crise nous permettent d’en finir avec ce capitalisme aveugle , ce libéralisme débile et cette mondialisation mal organisé …
    Mais surtout qu’elle arrive a faire disparaitre de notre horizon hexagonale ces « imbéciles » de Cégétistes qui ne savent que critiquer sans jamais proposer la moindre chose au minimum intelligente …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *