Communauté urbaine – Sécuriser et développer L’Eurovélo 6 le long du canal du Centre

Au total, plus d’1 million de passages sont relevés annuellement sur les 15 compteurs présents dans le département. Chagny bénéficie de la fréquentation la plus élevée sur les sections de l’Eurovélo 6 qui longent le canal.

Dans le plan canal (lire par ailleurs), il est fortement question de l’Eurovélo 6, un vaste programme qui intègre désormais le contrat de développement métropolitain dans son financement par la CUCM grâce à l’action de la Région Bourgogne – Franche-Comté.

Des projets sortent de ce programme pour lesquels d’autres financements sont recherchés alors que l’Eurovélo 6 justement ou encore le projet de recyclerie ou la friche Loison à Montceau-les-Mines vont bénéficier de ce contrat Métropolitain. Au dernier conseil communautaire, les élus ont adopté ces modifications.

Le contrat métropolitain 2018-2020 a été signé avec la Région Bourgogne Franche Comté, le 23 novembre 2018, pour renforcer les fonctions métropolitaines de la Communauté Urbaine Creusot Montceau.
Pour rappel, le contrat métropolitain est organisé autour de deux axes principaux :
– Le cadre de vie durable,
– Le développement économique, l’innovation et l’enseignement supérieur.
Il porte sur un engagement de la Région de 15,6 millions sur le volet métropolitain et 4,1 millions d’euros sur le volet territorial.
Afin de tenir compte de la situation liée à la crise sanitaire, l’Assemblée Régionale a prorogé d’un an le contrat métropolitain, jusqu’en fin d’année 2021, par délibération en date du 24 avril 2020.
Ainsi, le présent avenant a pour objet d’adapter les actions composant le seul volet métropolitain : actions dont la réalisation peut être favorisée en tenant compte de l’avancement des projets, modifications de plans de financement dans le respect des taux initiaux ou nouvelles actions à intégrer

1. Les actions supprimées
Cinq actions – sans être remises en cause – ne sont pas dans le temps du contrat métropolitain qui impose un dépôt de dossier de demande d’aide avant le 31 août 2021.
Elles devront faire l’objet de recherches de financement ultérieures.
– Villa Perrusson – Forge – menuiserie (services éco-touristiques),
– Pépinières agricoles tests – maison du terroir,
– Pôle d’échange multimodal,
– Requalification d’îlots urbains dégradés,
– Renouvellement urbain du quartier du Magny.
2. Les actions modifiées
D’autres actions connaissent des évolutions :
– Calhipso (anciennement Excalibure) : le projet d’acquisition d’une presse expérimentale pour la production industrielle par la métallurgie des poudres a été lauréat de l’appel à manifestation d’intérêt pour les équipements structurants de recherche. Les financements de la presse étant désormais assurés par le programme d’investissements d’avenir, l’accompagnement de la Région est orienté vers le montage du projet immobilier, porté par la SEMCIB à hauteur de 1 600 000 € HT et vers l’aménagement intérieur du bâtiment (500 000 €).
– Plateforme Mecateam : la Région accompagnera les travaux de rénovation de l’ouvrage d’art 50 qui relie la plateforme Mecateam à la zone de l’Essertot, à hauteur de 70% du montant du projet HT. En complément, la SEMCIB porte la création d’un
centre d’homologation des engins rail-route qui permet d’ouvrir des perspectives de développement de la plateforme Mecateam. Ce centre d’homologation nécessite la remise en état de la voie ferrée de jonction avec l’Essertot. Le montant des travaux
est de 1 000 000 € HT.
– Rénovation du Musée de l’Homme et de l’Industrie : l’engagement des études par la CUCM sur le chantier des collections et sur les réserves a permis d’ajuster les montants de dépenses prévisionnelles, prévues pour la réhabilitation des réserves et
pour le chantier des collections, à hauteur de 1 975 500 € HT.
3. Les nouvelles actions
D’autres actions, enfin, sont prêtes à démarrer dans l’année 2021 et sont ajoutées :
– Eurovélo 6 : il s’agit d’inscrire la réalisation des tranches 1 et 2 du projet d’Eurovélo 6 correspondant à la section existante, entre Saint-Laurent d’Andenay et Montceau centre-ville, via Montchanin et Blanzy, d’un montant de 2 040 000 € HT.
– Projet de recyclerie : le projet s’inscrit dans la compétence gestion des déchets de la CUCM. Il doit permettre de structurer un écosystème du réemploi et de la réparation.
Le projet s’élève à 2 820 588 € HT.
– Friche Loison à Montceau : il s’agit du déficit foncier de l’opération portée par la ville de Montceau, dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt : « réinventons nos cœurs de ville ». Le coût de l’opération est de 850 000 € HT.
Avec le programme d’investissement d’avenir, elles permettent de maintenir un engagement global de 15,3 millions d’euros sur le volet métropolitain.



Le projet d’Eurovélo 6

4 commentaires

  1. Et voilà un sujet qui aurait pu être finance’par les millions d euros qui ont été mis à la disposition de la RCEA route nationale et normalement financer par la France et l Europe.C ETAIT LA FAMEUSE GRATUITE DE LA RCEA DE LA GAUCHE UNIE….!!!!!Aucun impot du département et de la CCL devait être pris pour ce dossier…..un mensonge de plus…..!!!!!et le délai vous pouvez leur faire confiance…..30 ans pour la RCEA !!!!..vous avez le temps pour ld choix du vélo….ne vous précipitez pas la technologie va si vite que vous aurez changer dix fois de vélo avant que la piste soit faite….j espère qu une chose me tromper !!!…

  2. Super nouvelle en effet!
    Depuis le temps que les nombreux cyclotouristes avaient une mauvaise image de notre région à cause de la circulation routière agressive le long du canal, puis la traversée désagréable du carrefour de la Neuvième! Certains prenaient même le train de Chagny pour éviter Montceau et sa région et continuer la RCEA plus loin.
    Cela va redonner une attractivité à notre ville, tant mieux!
    Et n’oublions pas que les touristes à vélo sont ceux qui consomment le plus localement: alimentation, chambres d’hôtes, vivotes de musée…
    C’est sûr @Jp que les vélos de passage rapportent plus à la région que les nombreux camions qui utilisent gratuitement la RCEA!!

  3. Enfin on parle de voie verte à Montceau…mais comme le dit JP, on va encore faire dans la demi-mesure, avec un beau goudron sur 1 km, un bout en voie partagée avec les voitures, un bout de chemin avec du revêtement pourri… et bien sûr, on verra une voie verte en bord de canal jusqu’à Volesvres en 2050…D’ici là, combien de vélos empruntant cette EuroVélo 6 vont se faire raser les poils des pattes, et combien d’automobilistes seront coincés derrière ces vélos ? Pratiquant souvent le canal à vélo, c’est une aberration de voir cette situation…Si mes souvenirs sont exactes, cette portion de voie verte était prévue pour 2011… mais la crise a eu raison de ces projets qui, aujourd’hui, auraient tout leur sens…Pour renflouer les banques, les budgets étaient illimités… Si Chagny a autant de passages enregistrés, c’est que les cyclistes, pratiquants roller, et autres piétons s’y sentent en sécurité… Ce n’est pas demain que Montceau donnera envie de flâner tranquillement et de s’y arrêter pour une halte…Si j’étais de passage, ma seule préoccupation serait de vite rejoindre Ecuisses et sa voie verte et fuir cette circulation automobile….

  4. Et le tronçon de route de 300 mètres extrêmement dangereux entre la fin de voie Verte à St Julien sur Dheune et le début de la nouvelle,menant à St Léger? Depuis 2018 ..Un projet existe- t – il?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *