Communauté urbaine – Lisible, visible et innovante, la nouvelle identité visuelle

Un outil graphique audacieux

pour servir les ambitions d’un territoire innovant

L’identité visuelle de la communauté urbaine fait peau neuve. Forme et couleurs de son logo, affirmation de sa typographie ainsi que diversité et intensité des couleurs de sa charte graphique marquent sa volonté de rupture et laissent se dessiner les nouvelles orientations stratégiques de la communauté urbaine notamment en termes d’attractivité et d’innovation.

Lisible, visible et innovante… Ce sont les objectifs que la communauté urbaine s’est fixés lorsqu’elle a entamé la refonte globale de son identité visuelle. Composé de trois éléments indissociables, à savoir le lettrage « Creusot Montceau » monté sur deux lignes, le descripteur « Communauté urbaine » et un marqueur d’identification, le nouveau logotype de la collectivité est stable, sobre mais se démarque du paysage institutionnel global. Il a été conçu pour être cohérent dans la durée et accompagner le territoire dans le déploiement de tous ses projets en son sein et hors de ses frontières.

Un symbole identitaire fort

Née de la fusion du C de Creusot et du M de Montceau, la forme est le signe de l’union. Un symbole identitaire qui joue sur la particularité de la communauté urbaine constituée de deux villes centres pour en faire une force. Fédérateur car porteur de sens et d’histoire, ce logo a été conçu pour réunir dans la diversité. Relevé d’un bleu franc, incarnant le changement et l’innovation, il se veut le vecteur des valeurs et ambitions déjà initiées mais fortement renforcées pour les années à venir.

Le marqueur d’un territoire captif et en mouvement

Avec sa particularité technique – texte ferré à droite avec la forme qui s’en extrait – le logo traduit l’ambition de la collectivité de rayonner au-delà de son périmètre géographique. Incliné et tourné vers l’avenir, l’ascension est fortement suggérée. Le dégradé en 2 temps dans le marqueur symbolise l’énergie et la progression. Le logo est le reflet du territoire qu’il représente : en mouvement.

Au rendez-vous de l’attractivité, pierre angulaire du projet de mandat

Le territoire est doté d’une richesse économique et territoriale manifeste et bénéficie d’une situation géographique avantageuse. Ce fond, socle solide, mérite d’être porté par une forme répondant aux codes actuels du marketing territorial, démarche dans laquelle la collectivité s’inscrit. Désormais outillée pour porter ses arguments au-delà de son périmètre, la collectivité a puisé ses codes auprès d’experts de l’identité de marque.

Une agence spécialisée dans le l’identité de marque

Ce chantier de refonte a été mené par l’agence 4uatre, spécialiste de l’identité de marque. Elle compte, parmi ses références : Leboncoin, TF1, AFP, la Française des jeux, l’Etat.

Montant de l’opération

Le coût de la refonte du logo, la création du territoire graphique et la rédaction de la charte graphique s’élève à 19 000 € HT.

A regarder, le film : https://youtu.be/HcVtusVovXc

9 commentaires

  1. Le logo est dans la tendance des années 1980 ! PAC MAN est de retour !! Mais où sont les fantômes ? 🙂

  2. Moi j’ai pensé à un shadok sans pattes . Mais c’est vrai que Pac Man c’est plus ressemblant . Les pantalons à pat d’ef sont revenus à la mode , les agences de com font pareil . Recycler c’est devenu tendance . 19 000 € ? , comptez 2 à 300 000 en budget car maintenant va falloir refaire tous les supports .

  3. L INNOVATION DE LA GAUCHE CE SERA L AUGMENTATION DE TAXE…..MAIS EST – CE UNE INNOVATION ?????
    …..

  4. moi ça me rappelle les schadocks!!!!!! vivement que les gibises reviennent!!!

  5. Le ridicule ne tue pas , par contre 19000 € ça fait cher la (…) ! Bref une de plus
    Il y avait bien d’autres prioritées

  6. C creusot bien debout M montceau couché ! beau symbole identitaire ! surtout pour Montceau

  7. 19000 € !!totalement faux il manque un zéro,et encore !! Là par contre pas de soucis d’économie ça ne choque personne.
    Ha c’est vrai j’oubliais que la CC M vas faire des économies sur le ramassage des OM.
    Quand on aime on compte pas .
    Bon dimanche .

  8. C’est sur que c’est avec ce genre de dépense que l’on favorise la création des entreprises et des emplois …….

    C’est cher payé quand même, pour un truc qui ne sert à rien. Cela permet peut être de masquer un manque de compétence dans la gestion de la collectivité ….

    Et après les politiques se plaignent que la fonction est déconsidérée …..

    Ils auraient du mettre le lavoir des Chavannes sur le logo, aussi, tant qu’on y est !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *