CODEF – La protection sociale, un choix inébranlable

LE CHOIX DE SOCIÉTÉ DE MADAME BUZYN N’EST PAS LE NÔTRE !

La Ministre de la Santé est ébranlée par les mouvements de protestation dans les hôpitaux, en particulier ceux dans les services d’urgences, soutenus quasi unanimement par l’opinion publique.

Mais ses propositions ne répondent pas aux attentes, ne font que donner des gages au secteur privé en réinventant la poudre avec le SAS (Service d’accès aux soins) pour remplacer les centres 15.
D’ailleurs la Fédération Hospitalière Privée ne s’y est pas trompée, proposant de créer des services d’urgences privées. Quant aux admissions directes, elles existent déjà … quand il y a des lits.

La Ministre de la Santé est ébranlée : le soutien des usagers doit passer de l’approbation passive au soutien actif.
A quelques jours de la présentation du projet de loi de financement de la sécurité sociale 2020 qui va cadrer les dépenses de santé, les arbitrages pour la Ministre sont sans doute difficiles. La protection sociale est un choix de société !

L’existence de la sécurité sociale fait écho à une conception de la société selon laquelle une personne ne peut être tenue pour seule responsable des aléas de la vie auxquels elle doit faire face. Cette conception est fondée sur l’idée que le sort de tous et de chacun est lié et que c’est en étant solidaires que l’on peut dégager les meilleures solutions.

Cette vision tourne le dos au chacun pour soi et à l’individualisme qui sont aux fondements des logiques libérales du XIXe siècle et des logiques néolibérales à l’œuvre depuis plusieurs décennies. Par bien des aspects, la sécurité sociale est un enjeu de civilisation ; l’un des principaux marqueurs de bien-être et d’émancipation caractérisant un pays.

La protection sociale est un choix de société pris par nos aînés après la seconde guerre mondiale que nous devons défendre à tout prix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *