Clunisois – Les moutons placés sous surveillance nocturne

Photo illustration.

Information de la préfecture de Saône-et-Loire.

UNE SURVEILLANCE RENFORCÉE DES TROUPEAUX PRÉDATÉS SUR FLAGY ET LA VINEUSE-SUR-FREGANDE.

 

 

Les attaques répétées de troupeaux d’ovins sur les communes de La Vineuse-sur-Frégande et Flagy, signalées à l’office français de la biodiversité (OFB) depuis le 23 avril ont fait des nouvelles victimes ces deux derniers jours : 16 ovins ont été tués et 24 autres blessés. Le bilan total, pour les 7 exploitants impactés s’élève ainsi à 58 ovins tués et 52 blessés.

 

Dans  ce contexte particulier, le préfet a décidé la mobilisation exceptionnelle de la louveterie à compter de la nuit dernière jusqu’à dimanche 16 mai inclus. Les louvetiers d’ores et déjà très engagés depuis le début des attaques pour exercer une surveillance nocturne des troupeaux dans les secteurs de prédation verront leurs équipes renforcées et les horaires de surveillance étendus.

 

Le soutien aux éleveurs a également été renforcé : du matériel de protection d’urgence (filets de protection électrifiés) a été mis à la disposition des éleveurs prédatés qui en ont fait la demande.

 

Le préfet de Saône-et-Loire assure aux éleveurs et élus des communes concernées une mobilisation pleine et entière des services de l’État à leurs côtés, tant que dureront ces attaques.

Un commentaire :

  1. et allez et ça continue. Matériel mis à disposition par l’état etc etc et qui est ce qui paie ?
    En tout cas tout mon soutien aux éleveurs.
    Punaise mais c’est leur gagne pain à ces gars là qu’on est en train de détruire.!!
    Quand est ce que l’on va arrêter ces conneries et régler ce pb une fois pour toute.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.