Blanzy – Le bateau d’une traversée onirique

Un bateau prend la mer. Sur le pont, on s’entasse un peu, on trouve une place, on s’organise pour la « traversée ». On ne sait pas combien de temps ça va durer, on est plein d’espoir.
Mais un petit garçon s’inquiète :

Petit garçon : Maman, pourquoi est-ce qu’on s’en va ?
Maman : Parce qu’il le faut !
Petit garçon : Mais pourquoi il le faut ?
(un autre passager) : oh parce qu’on ne peut pas rester là mon bonhomme
Petit garçon : Mais pourquoi ?
(d’autres passagers encore) : parce qu’il vaut mieux qu’on s’en aille
– On sera plus tranquille ailleurs tu sais…
Petit garçon : Et on arrive quand ?
(les passagers) : ah… ben ça …
– c’est la surprise gamin ! la surprise !
Petit garçon : J’ai un peu peur, j’ai un peu froid
Un passager : ne t’inquiète pas, ne t’inquiète pas.

(Extrait copié sur le site de la compagnie)

Et vogue la galère au milieu de la pièce Jacques Prévert à la médiathèque de Blanzy.

Assis, les enfants des écoles. Devant eux, un bateau, deux « grands personnages » qui animent des « petits personnages », des marionnettes qui ont pris place sur le pont du navire. Ils partent vers une destination inconnue. La traversée est pleine de sourires dans l’espoir de toucher un monde nouveau à défaut d’être meilleur. Dans les voiles, le vent s’engouffre et avec lui des histoires tirés de trois livres pour enfants, Le bonhomme et le fil rouge, Frigo vide, Le roi et le pirate.

Les comédiens de la compagnie Rouges les Anges (Toulouse) en ont fait une allégorie du bateau où la faim, la soif, la peur, l’entraide, conduisent ces hommes et ces femmes vers une terre d’accueil.

Un spectacle subtil avec des vérités dites par ces personnages imaginaires dont les enfants comprennent infiniment les messages glissés à petite dose.

Du grand art, une vraie illusion sans fausses perceptions. La marionnette a encore de belles valeurs à véhiculer.

Entre lundi et mardi 10 décembre, ce sont près de 400 enfants des écoles de Blanzy de la primaire jusqu’au CE2 qui ont et assisteront à « Nous voilà ! »

Jeudi 12 décembre, les deux comédiens seront à Génelard.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *