Blanzy – Béa et Vanessa, elles sont charmantes et glaçantes

Depuis le 14 octobre dernier, ils sont déjà 1000 à avoir « jouer » Hibernatus. Ne cherchez pas Louis de Funès, il est trop avare et pourrait semer la zizanie au Cryone VB à Banzy. Remarquez avec Béa et Vanessa, ils pourraient se fondre à merveille dans la folie des grandeurs et recevoir un oscar groupé.

Selon les statistiques, le démarrage de Cryone VB est le meilleur jamais enregistré dans l’hexagone. Il explose les compteurs avec en moyenne 30 à 35 séances par jour. Le secret ? « Nous sommes deux femmes, or le plus souvent, les centres sont tenus par des hommes. Alors effectivement, c’est un atout et en plus, comme on est un peu givrées… » rigole Béa.

Un centre de cryothérapie à Blanzy, fallait y penser et oser. Béa et Vanessa l’ont fait.

« L’idée avait germé il y a quatre ans avec l’objectif de s’installer à Montceau-les-Mines » raconte Vanessa. Le projet est resté en hibernation. « Et puis début 2019, Béa en a reparlé alors cette fois-ci, nous avons dit banco, on y va » ajoute-t-elle.

L’Institut Bel’océane est là depuis bientôt 20 ans, « on a donc poussé les murs et nous nous sommes associées pour le centre de cryothérapie » explique Béa.

Aide-soignante pendant 12 ans à l’hôpital Jean Bouveri, Vanessa saute le pas et les voilà embarquées sur la banquise au milieu des ours. C’est pour décor, on s’y croirait.

Glacial mais divin

Des travaux, l’achat de la machine (de fabrication française), une formation en cryothérapie, de secouriste également et nos deux « ice women » ouvrent donc le 14 octobre 2019. Et sur le territoire de la communauté urbaine, elles sont les seules à proposer ce service. Le plus proche est situé à Châtenoy-le-Royal.

La cryothérapie, c’est tout simple. Après avoir répondu à un questionnaire _ car il existe des contre-indications comme un infarctus du myocarde datant de moins de six mois, avoir un stimulateur cardiaque… _, vous entrez dans une première cabine à moins 60 degrés pendant 30 secondes puis la seconde à moins 110 degrés pour 4 minutes en moyenne. Glacial mais divin. Votre température corporelle baisse alors de 10 à 12 degrés. « Le corps va mettre environ  4 heures pour se réchauffer » précise Vanessa.

Dès l’âge de 16 ans vous avez accès à la cryothérapie. « Notre cliente la plus âgée a 77 ans. Elle a même pris un forfait » souligne l’ex-aide-soignante.

En somme, le passage à moins 110 degrés pendant quelques minutes apporte du bien-être et soulage les sportifs. Fatigue, décalage horaire, entorse, jambes lourdes, migraines, polyarthrite, problèmes dermatologiques, rhumatisme, sclérose en plaques, notamment et le froid vient en aide.

Nombreux sont les clubs sportifs de la région qui viennent désormais à Blanzy faire une « cure » de froid, tout comme l’association de sclérose en plaques. Cryone VB draine jusque dans le Charolais.

Blanzy a pris un coup de froid mais réchauffe l’économie locale.

Jean Bernard

2 commentaires

  1. Je souffre d’une sclérose en plaques. J’ai testé la cryothérapie à Blanzy.
    Au départ j’avais quelques appréhensions, en effet je me demandais comment j’allais réagir en me retrouvant à -110 degrés pendant 4 minutes.
    Eh bien non super, par ailleurs l’accueil est sympathique et la séance de cryo s’est très bien passé.
    Mes douleurs ont disparu pendant plus d’une semaine et même 15 jours.
    Bien sûr , il faut de façon récurrente s’imposer de recommencer….
    Mais je pense que le résultat en vaut la peine.

  2. Perso, au lieu de « charmantes et glaçantes » j’aurais écrit « charmantes et charmantes » !!
    Et en complément « Quitte à vous glacer sur place ! », ou quelque chose dans le genre …
    Bravo pour cette initiative, qui est apparemment appelé à un beau succès !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *