Bassin minier – Même pas 1 médecin pour 1000 habitants

DEMOGRAPHIE MEDICALE EN SAONE-ET-LOIRE EN 2017 : ETRE INQUIET OUI, MALADE NON !

D’après les statistiques du Conseil de l’ordre de Saône et Loire il y aurait, au 20/06/2017, 425 médecins généralistes dans le département. (555 4000 habitants/425 praticiens = 1,30). Soit une baisse de 28 depuis 2013.

173 généralistes ont plus de 60 ans et 70 ont plus de 65ans. On voit tout de suite que la situation est loin de s’améliorer. Pour le fun, la moyenne d’âge est de 52,3 ans.

Sur le Bassin minier (Montceau, Blanzy, Saint Vallier, Sanvignes) avec l’ensemble des médecins généralistes installés en cabinet et maisons de santé pluridisciplinaires nous n’arrivons pas 1 médecin pour 1000 habitants (0,9823).

Si nous prenons la moyenne nationale 1,38 généralistes pour 1000 habitants et en sachant que c’est déjà très largement insuffisant, nous pouvons en tirer une conséquence mathématique : pour égaler la moyenne nationale il faudrait 16 généralistes de plus.

Et en se basant sur la moyenne du département il faudrait 12 praticiens de plus. Ce qui veut dire que plus de 33% de la population n’a pas de médecins traitants, soit l’équivalent des populations de Blanzy et Sanvignes.

C’est énorme.


Source Conseil de l’Ordre (http://www.conseil71.ordre.medecin.fr/content/demographie-medicale-71), Drees

Même si le département arrive à installer un médecin sur le Bassin minier, et il convient de saluer l’initiative, cela ne règlera pas le déficit existant. Pour le moment la maison Pluridisciplinaire Esculape n’a pas fait le plein de généralistes et était de toute façon dès le début en deçà du nécessaire ; Filiéris n’a pas non plus ses effectifs complets et de plus ses praticiens sont en temps partiel pour certains.

L’avenir incertain des urgences de l’Hôpital Jean Bouveri, quelles que soient les assurances actuelles, fait peser un danger encore plus grand sur l’offre de santé du Bassin minier.

En 2015 le Conseil national de l’ordre des médecins (CNOM) recensait 192 déserts médicaux comprenant une population de 2,5 millions de personnes.

Ce sont ces données qu’il faut avoir en tête lorsque l’on débat du sujet.

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *