Association Christelle – Avec l’espoir que les dossiers intègrent le pôle « cold cases »

Venir en aide aux familles victimes d’agression criminelle demande beaucoup d’énergie. L’association Christelle a accueilli avec grand plaisir, quatre nouveaux membres au conseil d’administration. Plus disponibles désormais, deux personnes ont intégré l’Association CHRISTELLE par amitié pour Marie-Rose BLETRY, une 3ème prêtant déjà main forte pour quelques actions annuelles a franchi le pas d’entrer dans cette instance de réflexion et décision ; quant à la 4ème, c’est par pure empathie et conviction du bienfondé de cette lutte qu’elle s’est présentée spontanément.

 

La vingtaine de membres a renouvelé Marie-Rose BLETRY à la présidence toujours secondée par Marie-Claire GIL ; Bruna BOURGET est maintenue à la fonction de trésorière et soutenue par Marie PICHON, quant à Isabelle JACQUET-DAVIOT, elle continuera à s’exercer à la plume de secrétaire aidée dans cette fonction par Catherine VERNIZEAU. A noter qu’une jeune femme, petite-fille d’une maman victime, a intégré l’association pour prendre le relais de sa grand-mère et la soutenir, effectuer toute action et démarche nécessaires pour l’aboutissement de l’enquête du drame qui a enlevé la vie à sa tante Corinne TARET.

 

L’ordre du jour de ce nouveau Conseil d’Administration a permis de dresser le bilan de l’année écoulée, globalement très positif dans sa présentation et son contenu. Cette réunion annuelle a aussi pleinement intéressé le public grâce à la participation de deux professionnels importants. L’avocat de l’une des familles et un expert en analyse informatique et téléphonique, ont alimenté avec simplicité et compétence, la discussion. Leurs interventions ont apporté à nouveau de l’espoir aux familles et aux membres alors que la lenteur connue du système judiciaire, les fermetures récentes de dossiers, l’inertie tendent à désespérer les proches de victimes.

 

 

Au cours de cette réunion, a aussi été évoquée la création du Pôle « cold cases » de Nanterre (présidé par la Juge Sabine KHERIS qui a révélé la culpabilité de Fourniret) qui n’est pas encore complètement opérationnel. Familles et membres espèrent bien sûr l’admission des dossiers de l’Association CHRISTELLE dans cette structure d’enquête qui devrait posséder des moyens matériels et du personnel spécialisés, donnant l’espoir de lecture plus pointue des dossiers et l’ouverture de pistes de résolutions.

Le lourd et éprouvant parcours des proches des victimes

Le bilan financier a révélé un solde encore positif mais amené à remarquer la nécessité de poursuivre les actions lucratives du fait notamment de factures importantes liées au travail effectué par les avocats et des plaidoiries (contre la fermeture de dossiers, pourvoi en cassation, obtention d’indemnités dues aux familles depuis le procès en Assises…)

 

Le Conseil d’Administration s’attèlera aussi à la distribution du fascicule à destination des proches de victimes de crime afin d’informer à un niveau national ceux-ci du lourd et éprouvant parcours auquel ils doivent s’attendre.

A noter d’ailleurs, que des familles dans la douleur et démunies, se saisissent de la possibilité de contacter l’Association CHRISTELLE en composant le 06-06-71-06-71 après la disparition d’un de leurs membres ou des difficultés dans les enquêtes.

 

Avant la pause estivale, quelques membres de l’Association CHRISTELLE clôtureront les actions par leur participation à un tournoi organisé dans le quartier de Marie-Rose BLETRY puis par la vente de brioches à GEANT CASINO de Chalon-sur-Saône le samedi 18 juin 2022.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.