Association Christelle – Affaire Corinne Taret, réponse le 6 avril

Actualité judiciaire –  17 ans après la mort Corinne à Saint-Pierre-de-Varenne, la famille Taret refuse la fermeture du dossier.

La famille TARET s’est donc rendue ce 17 février au tribunal de Dijon accompagnée de quelques membres de l’Association CHRISTELLE afin de signifier sa détermination à obtenir attention et justice dans le cadre du traitement de son dossier. 17 ans après la découverte du corps inanimé et blessé par balle de Corinne, ses proches combattent toujours pour maintenir l’enquête active et connaître la vérité.

Refusant la fermeture du dossier prononcée en septembre 2021, ses proches n’ont pu faire qu’acte de présence au tribunal ce jour, la loi n’autorisant que l’avocate à entrer dans la cour d’appel. La représentante de la famille a déployé tous ses moyens pour porter à la connaissance du juge, des détails délaissés lors de l’enquête initiale, des lacunes qui peuvent nuire à la démonstration de la réalité des faits. Armée de sa conviction mais aussi d’éléments scientifiques, et d’autres de nature personnelle concernant la victime, l’avocate a tenté de convaincre le magistrat de la nécessité et le bien-fondé de ne pas classer l’enquête. Certaines conclusions médicales s’opposant aux conclusions policières, l’enquête mérite d’être poursuivie afin de déterminer les conditions de la mort de Corinne.

La famille TARET espère pouvoir garder foi en la justice et obtenir une réponse positive le 6 avril lorsque la cour rendra son délibéré. Le temps se déroule imposant des épreuves chroniques aux familles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.