Anti pass sanitaire et antivax – Rassemblement en soutien aux personnels de santé

Le centre hospitalier de Montceau avait ouvert en janvier dernier un centre de vaccination pour le personnel soignant.

Il est peut-être bon de rappeler à quoi correspond cette date du 15 septembre 2021. En effet, les professionnels des établissements du sanitaire (personnes travaillant dans les établissements de santé, pompiers, ambulanciers et les aides à domicile) seront censés avoir reçu au moins une dose de vaccin le 15 septembre 2021. Mais au sein même du personnel de santé, certains sont réfractaires à la vaccination.

Donc, à compter du 15 septembre, les non-vaccinés seront théoriquement suspendus de leurs fonctions. Le gouvernement estime qu’ils sont de l’ordre de 330 000.

Covid-19 : que dit le texte sur l’obligation vaccinale des professionnels de santé

Pour continuer leur activité professionnelle, ces personnes ont donc l’obligation : soit de se faire vacciner contre la Covid-19, soit de présenter un certificat de rétablissement valide ou un certificat médical de contre-indication à la vaccination contre la Covid-19 établi par un médecin.

Concernant l’obligation vaccinale, elle est mise en place en plusieurs étapes d’ici au 15 octobre 2021 :

    • depuis le 9 août et jusqu’au 14 septembre 2021 inclus : les professionnels de santé dont le schéma vaccinal n’est pas complet auront la possibilité de présenter un certificat de rétablissement ou un test de non contamination ou un certificat médical de contre-indication ;
    • à compter du 15 septembre et jusqu’au 15 octobre 2021 inclus (date d’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale) : les professionnels soumis à l’obligation vaccinale seront autorisés à exercer leur activité à condition de justifier de l’administration d’au moins une des doses requises dans le cadre du schéma vaccinal à plusieurs doses et de présenter le résultat d’un test de non contamination ;
    • à compter du 16 octobre 2021 : les professionnels de santé libéraux non vaccinés ou dont le schéma vaccinal n’est pas complet seront interdits d’exercer.

 

Ainsi, pour apporter leur soutien aux personnels de santé, plusieurs association appellent à un rassemblement ce 15 septembre à Mâcon :

MERCREDI 15 SEPTEMBRE DE 8H A 18H RASSEMBLEMENT STATIQUE

DEVANT LES LOCAUX DE L’A.R.S.  A MACON RUE HENRI DUNANT

LES ASSOCIATIONS

ACCU71- CRIS – IMPASS SUD 71- PICAMA – REINFOCOVID 71- CLAC-RC
>
ONT DECIDE DE METTRE SUR PIED UN GRAND RASSEMBLEMENT MERCREDI 15 SEPTEMBRE, JOUR FATIDIQUE DE L’OBLIGATION VACCINALE POUR UNE PARTIE DE LA POPULATION…

Venez soutenir nos soignants, nos auxiliaires de vie, nos éducateurs

 

Toutes celles et tous ceux qui prennent soin de vous, de votre santé physique et psychique.

 

Mercredi 15 septembre devant l’A.R.S. de Mâcon rue Henri Dunant de 8H à 18H.

L’objectif est de faire valoir le droit à la non vaccination obligatoire.

15 commentaires

  1. 3 pour cent du personnel qui veulent dicter leur loi à tous les français!!!!! Ce sont des échantillons d’antidote extrémistes. Y en a marre

  2. Étes- vous sûr d’avoir bien compris qui dicte sa loi ou plutôt qui en vote une en catamini? On vous parle de liberté pas d’ imposer! Vous êtes contre la démocratie? On est en train d’ assister à la destruction de la nôtre, ça ne vous fait pas peur?

    • Quel est votre problème ? Les lois sont votées par des personnes élues démocratiquement .
      Comment ne pas comprendre que la vaccination est une solution non pas de confort mais de salut public ? Je ne comprend pas comment des soignants soient opposés à un vaccin alors que pour faire leur métier ,ils ont déjà plusieurs vaccins imposés . Un peu de lecture peut renseigner beaucoup de gens sur l’utilisation de l’ARN Messager :
      Steve Pascolo, chercheur à l’université de Zurich :
      – « Le vaccin ROR (rougeole, oreillons, rubéole), fonctionne avec des virus à ARN atténué. Lors qu’il est injecté, les virus donnent dans vos cellules leur ARN messager, explique le chercheur. On est sur une version synthétique de choses anciennes. Les vaccins de type ROR contiennent beaucoup d’ARN, de lipides, de protéines différentes, ils sont produits dans des œufs fertilisés. Alors que les vaccins ARN nouveaux ne contiennent que la molécule d’ARN, seule, pure, et quatre lipides. Autrement dit, la version à ARN messager est beaucoup plus pure et plus sûre que les vaccins à ARN produits de façon naturelle, que vous avez eus précédemment. »
      – « Notre corps est affecté en permanence par des virus, des bactéries, et il y a de l’ARN messager partout dans ces virus. Ils infectent votre corps et vous donnent leur ARN. Ca n’affecte pas votre ADN pour autant ».
      –  » Par ailleurs, ces vaccins peuvent connaître des applications nouvelles, et notamment contre les cancers. C’est même une technologie déjà utilisée, mais de façon individuelle, selon Steve Pascolo : « Il y a beaucoup d’essais cliniques de phase 2, des essais pivots. _On peut produire et développer des vaccins anti-cancer individualisés, pour chaque patient_. La tumeur est analysée, séquencée, on trouve les mutations de la tumeur chez le patient et on fait de l’ARN messager vaccinal qui code pour ces mutations. Chaque patient reçoit son vaccin et totalement individualisé, et cela en moins de deux mois : c’est cela qui est en cours de développement »
      La science avance et on peut faire confiance ,pas aveuglément mais pour sauver un maximum de personnes , il n’y a que les vaccins actuellement. Je pense que dans les mois à venir des médicaments plus conventionnels seront produits par les laboratoires mais les anti-touts permanents diront que nous n’avons pas de recul .

      • bourguignon en, colère

        Vaccin imposé dites vous ?
        c’est mon cas il y a quelques années je me suis fait vacciner contre l’hépatite B et je n’ai pas eu le choix.
        Aujourd’hui j’ai une sclérose en plaques…………..MERCI la science.
        La cour européenne de justice de Bruxelles vient de reconnaître qu’il peut y avoir un lien entre la SEP ( Sclérose en plaques ) et le vaccin contre l’hépatite B.
        Et dans quelques années , on dira quoi du vaccin anti-covid ?

      • Bravo…..mais on à faire à des antitout extrémistes de tous poils

    • Ce qui me fait peur ce sont les personnes qui ne se vaccinent pas pour de mauvaises raisons. Si tout le monde se vaccinait volontairement pas besoin d’obligation ni de passe sanitaire CQFD

  3. Curieux, le choix de votre pseudo ne semble pas en phase avec vos écrits…
    Si vous avez tellement confiance à la vaccination, faites vous vacciner autant de fois que vous le désirez, vous et vos proches et vous ne risquerez rien, même en étant soigné par un non vacciné.
    Je ne suis pas contre la vaccination, mais contre ce chantage sanitaire.
    Cordialement.

  4. Bravo à vous liberté égalité fraternité………

    • Liberté, égalité, fraternité, démocratie ne sont que des mots auxquels chacun accorde le sens qui lui convient non ?
      Finalement, comme ils n’ont pas de définition indiscutable, quand peut on dire qu’ils sont dévoyés voire pervertis ?
      Une seule quasi certitude, si chacun fait ce qui lui plait, notre société est condamnée.

      • Généralement, ceux qui se réclament de la liberté, de l’égalité, de la fraternité, sont ceux qui sont les plus à même de bouffer la laine sur le dos des autres.

        Un peu comme celui qui se prétend être la République !

  5. À Curieux : Pas du tout. Les mots ont des définitions précises que les Académiciens passent des décennies à spécifier. Ils ont une étymologie, une sémantique, des synonymes, des antonymes, des homonymes, etc……
    Ils ont été tellement dévoyés par notre société de la communication, de la note de synthèse et de la publicité vide de contenu (cf Alain Bauer), qu’Étienne Klein en a fait un rêve : « Un jour prochain, m’étais-je dit alors, la révolte finira par gronder dans les dictionnaires : les mots martyrisés réclameront que les bouches qui les disent respectent le sens qu’ils possèdent. » (Tout n’est pas relatif, p86, 2020).
    Respectons le sens des mots, et les mots nous aideront à nous respecter les uns les autres.

  6. Personnellement, n’ayant aucune légitimité scientifique pour me prononcer sur l’efficacité du vaccin mis à part le fait qu’il semblerait que presque tous les spécialistes de la question s’accordent pour penser que le rapport bénéfice/risque est vraiment favorable en ce qui concerne les personnes âgées ou porteuses de comorbidités, je me garderai bien de donner un quelconque avis. En fait, je n’en ai pas.
    Une autre chose que l’on sait aussi, par contre, c’est que le vaccin n’empêche ni d’être infecté ni de transmettre (cf l’exemple d’Israël ou de l’Islande). Donc, continuons à respecter, vaccinés ou non les gestes barrières (port du masque, distanciation, lavage des mains, lavage des emballages des produits que nous achetons avant de les stocker même pour une courte durée) qui complètent notre protection.
    Par contre, je reste formellement opposé au pass-sanitaire.
    D’abord pour des raisons économiques. Ce pass pourrit la vie des hôteliers-restaurateurs, restaurateurs et bistrotiers. Or ce secteur représente presque 1 Million de salariés et est le 6ème employeur de France.
    Ensuite pour des raisons médicales. Là aussi les scientifiques sont d’accord. Le virus se transmet essentiellement lors de réunions familiales transgénérationnelles.
    Avec ce pass, si une réunion s’impose (baptême, anniversaire, mariage, décès), comme il y a quand même encore 1/4 de la population qui a peur (à tort ou à raison) du vaccin, la fête ou la réunion au restaurant s’avère presque impossible. Donc que fait-on ?
    On se réunit en privé avec tous les risques majeurs que cela comporte.
    N’aurait-il valu pas mieux valu se rejoindre au restaurant ?
    Croyez moi, les restaurateurs maîtrisent mieux que tout le monde (à part, peut être, les hôpitaux) les normes d’hygiène fort heureusement imposées (et cela depuis très longtemps) par l’HACCP.
    Enfin et surtout parce que personnellement j’ai une idée de la Démocratie qui peut sans doute choquer mais qui me tient particulièrement à cœur et ce depuis l’âge de 13 ans.
    Je n’ai pas changé d’idée à ce sujet. La Démocratie ne doit pas se réduire à des élections qui permettraient pour X années d’imposer sa vision et sa loi à tout un peuple.
    Pour moi, la Démocratie doit certes œuvrer par ses députés à faire respecter les promesses des campagnes électorales du candidat élu mais au delà de cela elle doit aussi et avant tout veiller à ce que chaque personne vivant sur notre territoire puisse se sentir partie prenante des challenges qui nous attendent et surtout se sentir libre, écoutée, respectée et au final être HEUREUSE.
    Bref, pour résumer. Quel que soit un gouvernement présent, futur et autant Démocrate qu’il soit, il ne doit en aucun cas faire ce qu’ont fait
    ses prédécesseurs. C’est à dire s’imaginer qu’on détient une vérité révélée du sommet de la tour de la défense à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *