Acte X – La marche des GJ, c’est pas du bidon

Finalement la marche organisée en début d’après-midi dans les rues du centre-ville de Montceau-les-Mines par les gilets jaunes du Magny a ressemblé un peu plus de 200 personnes.

« Armés » de bidon, les GJ ont voulu faire savoir et entendre qu’ils ne croyaient pas au grand débat national, que « c’est un débat bidon ». Il a surtout été question de « Macron démission ».

J.B.

 

10 commentaires

  1. Mon dieu pauvre France avec ces gens là

    • c est exactement ça, des pauvre gens qui on n on mare de ce faire exploiter par des politiciens véreux qui offre plus de 50 milliards de profits semestriels aux actionnaire du CAC 40

      • Nicolas, à part que ce système capitaliste s’est construit depuis 40ans! Vous me faites rire tous car ces actionnaires sur lesquels vous crachez, génèrent des millions d’emplois.
        Un exemple : la téléphonie! puisque que l’on vous voit défiler smartphone à la main. Les actionnaires investissent et nous, nous avons des forfaits à 11€ en illimité ou 2€. Vous êtes prêt à renoncer à tout cela ?

        • Le monde a toujours été capitaliste et libéral, sauf pendant quelques dizaines d’années et dans certaines régions du monde bien particulières.
          Les chinois et les populations de l’est de l’Europe sont d’ailleurs très satisfaites d’être revenu au monde capitaliste et libéral.

  2. rien dans la timbale ses individus profiter d’un jour de braderie des commerçants locaux pour faire le cirque en ville et ensuite ils vont critiquer que des commerces ferment mais il est vrai que la très grande majorité vient de villes éxterieur alors les commerçants montcelliens ils en on rien a f….e donc aujourd’hui obligé d’aller faire ses courses ailleurs dans une grande surface de la région creusotine pour ètre tranquille ce qui ma permis de connaitre un hypermarché ou je n’étais jamais allé (il y a le mème a montceau) mais ou grace a vous GJ j’irai dorénavant faire mes courses , encore merci mmes mrs d pour les commerçants montcelliens

    • OUI c est sur qu’une cinquantaine de GJ qui défiles dans Montceau ça va détruire touts les petits commerces de la régions au moins .
      honte a vous les GJ qui n on même pas les moyen de s acheter tous se qui veule avec leur salaire de miséré méchant pauvre

    • manu, excuse « bidon » il y a belle lurette que j’entends des gens autour de moi ,aller faire leurs courses ailleurs que montceau et cela bien avant les GJ……

  3. Le bidon, c’est pour la surcharge pondérale ? 🙂 🙂 🙂

  4. Ceci n’était pas la marche des bidons mais bien la « marche finale » tellement les membres agitateurs et manipulateurs du pcf et de la cgt étaient en nombre.
    Ils ne croient pas au grand débat pour sur ils ne croient qu’à la Révolution d’octobre mais ils ont oublié que nous étions en Janvier😊
    Ils n’attendent qu’une chose en réalité et il s’agit des élections Municipales et non pas des Européennes.
    Ils scrutent ,suivent ,attendent un faux pas de la Municipalité pour attaquer.
    Mais où sont les défenseurs des opprimés Selvez et Noirot ? Ils sont en weekend et eux également scrutent avec jalousie les bonnes initiatives de Mme le Maire en attendant un faux pas avec ambition de pouvoir attaquer non pas pour défendre le gilets jaunes mais bien pour les Municipales à venir .
    Vrais Gilets Jaunes continuez pour améliorer votre quotidien mais ne servez pas de faire valoir au pcf.

  5. Deux cent personnes! Sur un bassin de population de 40 000 Quel succès! Et ils se prennent pour les sauveurs du monde! Quand au discours de dire on se bat pour vous oui bien sûr! Ou étaient ils avant, des combats il y en a eu. Quelques uns en ont déjà menés, certains étaient même en face lorsqu’ils étaient patrons, artisans…la plupart étaient aux abonnés absents….comme pour les manifs pour sauver l’hopital…
    Les partis politiques, les syndicats existent pour y militer, y défendre ses idées . C’est ça la démocratie, pas l’auto proclamation.
    Certes ce mouvement crée du lien social, mais à quel prix? On en verra les conséquences plus tard, une profonde division probablement après un débat qui de toute façon ne donnera pas satisfaction à tout le monde. L’interêt general est rarement la somme des intérêts particuliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *