Municipales 2020 – Laurent Selvez s’incline mais n’en pense pas moins

Il est resté stoïque, les bras croisés, imperturbable à l’arrière de la troupe agglutinée devant Marie-Claude Jarrot qui annonçait officiellement les résultats du scrutin du second tour des municipales à Montceau-les-Mines.

Sa défaite, Laurent Selvez l’accepte. Les urnes ont parlé et il n’a pas réussi à relever le challenge qui se présentait à lui malgré l’alliance avant ce 28 juin, avec Eric Commeau.

« Nous savions que ce serait difficile dès le départ mais cette campagne a permis de définir un projet » dit-il d’un ton circonspect.

Perdre de 126 voix, forcément, la pilule est difficile à avaler. C’est comme au basket, vous gagnez d’un point mais vous ne perdez pas d’un point. Effectivement, ajoute-t-il, « l’écart n’est pas très important. Nous sommes loin d’une victoire absolue de mon adversaire ».

Sa victoire, il en a une, est celle d’avoir réussi le rassemblement de la gauche à Montceau ce qui est une véritable prouesse. Cette alliance, elle vient de loin. Mais aussi a-t-elle été insuffisante quand bien même les voix sur Commeau au premier tour se sont bien reportées sur Laurent Selvez ce dimanche. Pouvait-il faire mieux. Avec le parti socialiste, les communistes, les radicaux de gauche, La France Insoumise et Europe écologie les Verts, il a fait le plein (43.57% contre 43.23 au premier tour).

Cet échec, alors que Laurent Selvez avait toutes les cartes en main, il faut sans doute le chercher dans les idées avant-gardistes d’Energies Citoyennes et son leader Eric Commeau. Au Montceau on cause simple pour se faire comprendre.

Autre explication, Laurent Selvez et Eric Commeau partagent la même opinion, « nous n’avons pas pu faire campagne et en face, notre adversaire a utilisé des moyens de la ville sans oublier le dernier tract vendredi et le problème entre colleurs d’affiches dans la nuit de vendredi à samedi. Alors nous verrons si nous devons déposer un recours ».

Reste la participation et le taux abstention, « ils sont ridicules » souligne Eric Commeau. « Les interrogations de l’éloignement de la population sont préoccupantes ».

Demain, Montceau 2020 – Energies Citoyennes – la Gauche Unie « sera une opposition constructive avec la possibilité de faire avancer nos idées » explique Eric Commeau qui siégera au conseil municipal. « Car cette ville a besoin de retrouver un nouveau souffle même si je suis très inquiet _ et Laurent Selvez aussi _ sur les finances de la ville », ajoute-t-il.

Des paroles qui vont peut-être relever le débat aux séances du conseil municipal.

Jean Bernard

Composition du nouveau conseil municipal :

Liste Aimer Montceau : (25 élus) MarieClaude Jarrot, Gérard Gronfier, M-Thérèse Frizot, Lionel Duparay, Christelle Roux-Amrane, Guy Souvigny, M-Noëlle Laforest, Michel Tranmoy, Josaine Bérard, Khalid Otmani, Amélie Ghulam Nabi, Yves Kazmine, Christiane Mathos, Frédéric Marinot, Jocelyne Buchalik, Paul Rabeisen, Céline Plasson, Florian Roselli, Stéphanie Barnet, Sébastien Ratajczak, Michèle Bouteloup, Michel Furno, Sylvie Lukowitz, Georges Bagnard, Filiz Sari Donmez

Liste Montceau 2020 – Energies Citoyennes – la Gauche Unie : (7 élus) Laurent Selvez, Isabelle Louis, Eric Commeau, Hélène Touillon, Stéphane Brun, Martine Boguet, Nicolas Bonnand

Liste Ensemble, le meilleur pour Montceau : (1 élu) Lilian Noirot

7 commentaires

  1. M SELVEZ méritait largement le fauteuil de Maire et avait toute légitimité d occuper cettd fonction.
    Mais perdu par l opportunisme et l’ego sur dimensionné de M. Commeau qui voulait le poste sans concession.

  2. Quelle claque !
    Car oui peut etre qu’il y avait que très peu de voix d’écart mais vous n’avait pas réussi à mobiliser un électorat de gauche qui attendait autre chose de votre liste ! beaucoup de bidouillage, de promesses de poste mais finalement rien de concret pour la ville… et désolé mais je ne pense pas que vos « écolos » en soit des vrais, ils ne valent pas Carole Bonin que vous avez rapidement évincé

    • Le bidouillage et promesses de poste était dans le camp de la droite et extreme droite comme il y a 6 ans ne confondez pas si à gauche c’était l’alliance de la carpe et du lapin dixit jarrot. Dans le camp de la droite c’était cul et chemise.

  3. Il faudrait que la vraie gauche montcellienne se pose les bonnes questions sur le pourquoi de ses échecs depuis plus de 10 ans …il ne suffit plus de se désigner comme chef pour porter des idées !!!….La page de l’ancien monde politique est tourné, il faut vous renouveler ….

  4. Détail….Carole BONIN réside sur St Vallier.
    Présente sur une liste il y a quelques mois…

  5. Plus de 62 % d’abstention à un scrutin municipal ! La grande perdante est la démocratie représentative et nul ne peut s’en réjouir . Qui refuse de décider et d’agir accepte que d’autres décident et agissent à sa place et accepte de subir .

    Serail : Vos propos sont totalement  » à côté de la plaque  » et vous éructez sur ce que vous ne connaissez pas ! Comment et par qui Carole Bonin aurait-elle pu être évincée puisque , à ma connaissance , elle n’était pas candidate ! Pour ne pas parler de ce qui précède . Si ce que vous dénoncez s’est produit , ce n’est ni par Laurent Selvez , ni par son équipe , ni « dans son camp » !

  6. un idéal sans ideaux

    C’est quand vous voulez Madame Bonin à Saint-vallier…..🤞

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *