André Accary a suspendu sa cotisation à son parti Les Républicains

« Je ne réponds jamais sur les commentaires politiciens, mon seul parti, c’est le département de Saône-et-Loire ». André Accary, président du Département réagissait à une question: « Avez-vous démissionné du parti des Républicains ? »

La rumeur a très vite circulé suite à l’apparition de son nom dans un article du Journal Du Dimanche publié sur le site dimanche: Municipales : comment En Marche traque les barons de la droite.

Les Européennes sont passées par-là avec le fiasco des LR puis la démission de son chef de file, Laurent Wauquiez et, en ligne de mire, les prochaines élections municipales en mars 2020. Et comme En Marche a besoin de ratisser large pour asseoir encore davantage sa suprématie dans les strates de la politique locale, que certains LR ont déjà enclenché la marche avant, direction Macron, tous les scénarios sont possibles.

Selon le JDD, André Accary serait dans le viseur des chasseurs de têtes de la Macronie. Le président de la Saône-et-Loire n’a donc pas démissionné et indique cependant qu’il a suspendu son adhésion au parti LR.

« J’ai expliqué que je suis en retrait du parti politique _ « en retrait des organisations partisanes traditionnelles » reprend le JDD. « Mais j’ai toujours ma carte » ajoute André Accary. « Il a deux ans avant d’être radié » précise un LR. De quoi laisser l’eau couler sous le pont et d’assister probablement « à la naissance d’un nouveau nom pour la droite » ajoute un membre des Républicains du département.

« J’ai suspendu ma cotisation, c’est assez récent » confirme André Accary. « Interrogez-moi sur les questions de fond, comment repeupler le département de médecins par exemple, le reste, ce n’est que de la littérature. Ma vraie représentation politique, c’est le département ».

Jean Bernard

 

L’article du JDD

https://www.lejdd.fr/Politique/municipales-comment-en-marche-traque-les-barons-de-la-droite-3902318

 

5 commentaires

  1. C’est le printemps, la saison ou ça bourgeonne, bientôt vous verrez plein de petit LR/PS se transformer en LREM (certains et certaines on déjà commencés leurs mutations lorsque le vent est arrivé), pas pour la bonne cause je vous rassure, mais surtout pour les indemnités et les ptits arrangement entre copains et copines, ça va fleurir de partout partout partout…
    Ainsi nous retrouverons les même incompétents et incompétentes au même postes (maires, députés,conseillés départementaux…etc), reste à nous tous de faire la différence!

    • Ainsi donc, selon vous, la compétence serait une affaire d’étiquette ??? Ouvrez les yeux, cher Monsieur, et vous réaliserez que les français ne sont pas des idiots… et qu’ils choisissent leurs élus sur la base de leurs compétences, de leur capacité d’écoute, de leur honnêteté… mais sûrement pas en fonction de leur étiquette. Il y a des compétences à gauche, à droite, au centre. Je fais abstraction des extrêmes qui sont dangereux.
      André Accary est un homme qui depuis 4 ans à fait ses preuves à la tête du Conseil départemental. A-t-il cherché pour résoudre le problème de la désertification médicale des médecins de droite, de gauche ??? Certainement pas… il a cherché des médecins, pour répondre à la demande des habitants du 71, pour résoudre un problème très crucial. Une démarche qui a été remarquée au plan national. Bref, une réponse concrète, sans idéologie et… sans étiquette !

  2. attention néanmoins au parti unique, risque de dictature, on commence par le petit doigt et après , c’est la soumission!

    • Parti unique ??? 34 listes pour les élections européennes !!!
      Et puis un petit rappel : en 1981 on parlait de l’état PS, à l’époque de Chirac de l’état RPR… et la France est toujours, et c’est heureux, une démocratie.
      Elle ne le serait plus avec le RN ou LFI. Ceux là sont les ennemis de la démocratie. Ce sont eux et eux seuls qu’il faut craindre et combattre.

  3. Le Président du conseil départemental et peut être le premier mais certainement pas le dernier.
    A l’approche d’élections (municipales sénatoriales et autre) nous allons assister à une ruée vers la table de la rem.
    Toutes ces personnes déjà élues ( avec ou sans étiquettes) mais soutenues par le RPR ou bien l’UMP et encore les LR ont compris le message de la Macronnie et ils tiennent à conserver les avantages et ne compte pas les perdurent quitté à pactiser avec le diable.
    Eux qui il y a peu soutenaient les LR et n’avaient pas de mots assez dures pour la macronnie ont jeté leurs convictions à la poubelle pour continuer à exister et surtout à toucher les indemnités de mandats.
    Alors aujourd’hui dire qu’ils ne sont ni de droite ni de gauche est un peu gonflé et prendre les électeurs qui les ont élus pour des cons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *