Aéroclub du Bassin minier – Voler, ils s’en approchent avec le BIA

Apprendre à voler sur un avion, c’est un petit  peu plus compliqué que faire du vélo. Mais avant de prendre, un jour, les commandes d’un aéronef, encore faut-il, dans un premier temps, obtenir son examen du brevet d’initiation aéronautique (BIA) qui demande quand même 60 heures de cours et dans cinq matière différentes :

  • météorologie et aérologie ;
  •     aérodynamique, aérostatique et principes du vol ;
  •     étude des aéronefs et des engins spatiaux ;
  •     navigation, réglementation, sécurité des vols ;
  •     histoire et culture de l’aéronautique et du spatial

et même l’anglais qui est facultatif. C’est bien de parler la langue de Shakespeare dans l’avaition.

En janvier, ils sont donc partis 40 au BIA, deux ont quitté en route, et 26 ont été reçus, soit 68.46% (au départ, 7 étaient de l’IUT du Creusot, 10 du lycée Parriat de Montceau, 3 du collège Saint Exupéry de Montceau et 18 des collèges Saint Gilbert de Montceau et Montcenis).

Les heureux lauréats ont été conviés sur l’aérodrome de Pouilloux où le nouveau président de l’aéroclub du Bassin minier, Jean-Claude Cothenet, le patron de Metalliance et Michel Berthelot, secrétaire et cheville ouvrière du club, ont remis les précieux diplômes. L’examen s’est déroulé le 1er juin dernier.

Le BIA est la première étape avant de poursuivre la formation de pilote. Dans un premier temps, les élèves admis ont droit à une heure de vol dont 30 minutes financées par la FFA.

J.B.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.