Solidarité – Les cloches ont sonné, les bougies très peu allumées

La nuit tombe tout doucement en ce 25 mars 2020. Un peu avant 19h30, les clochent de l’église Notre Dame à Montceau-les-Mines tintent. Elles sonnent le carillon des baptêmes. Les cloches de l’espoir, du renouveau, qu’un jour prochain surviendra la fin de cette pandémie du coronavirus.

C’est à l’appel du diocèse d’Autun comme sur l’ensemble du territoire, par la voix de l’évêque, Monseigneur Benoît Rivière que les cloches ont sonné pour, disait-il, « manifester notre fraternité et notre espoir commun ».

A Notre Dame à Montceau, c’est le père Yves Garruchet, curé de la paroisse Saint Jean, qui a déclenché le mécanisme. Un peu avant 19h30, « parce que je dois aller également à l’église de Sanvignes ».

A Saint-Vallier, le père Binon a fait raisonner la carillon. Les cloches ont tinté aussi à Saint-Romain-sous-Versigny, à Perrecy-les-Forges, Rozelay, Ciry-le-Noble.

A Gourdon, le maire, Marc Répy, s’est chargé lui-même de l’opération à l’église de la commune.

Des cloches pour se faire entendre, les bougies pour être vu. Ceux qui le désiraient, pouvaient justement allumer une bougie sur le rebord de leur fenêtre, un hommage aux défunts victimes du covid-19 et souligner l’entier dévouement des soignants, des familles, amis et voisins.

Force est de constater que très très peu de bougies illuminaient les rues à Montceau, Sanvignes et Saint-Vallier. Les pensées ont sans doute été plus fortes que la flamme d’une bougie.

Jean Bernard

2 commentaires

  1. J’habite à St Vallier , à 800 M du bourg , je n’ai rien entendu .
    Ont elles sonnées ? Merci , si quelq’un a la réponse .

    • C’est un problème de vent : Il aurait fallu demander à dieu que Zéphyr souffle gaiement dans toutes les directions, plutôt que d’envoyer cette horrible Bise qui nous glace et sabote tous les efforts solidaires des pauvres terriens que nous sommes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *