Nouvelle action du MCP – « Nous te demandons citoyen militaire »…

Le groupe MCP du Bassin minier.

Communiqué du Mouvement Constituant Populaire (MCP).

Deuxième action coordonnée par le Maillage Territorial du Mouvement Constituant Populaire !

Depuis le mois de septembre dernier, le Mouvement Constituant Populaire (MCP) propose aux Françaises et Français une nouvelle façon de faire de la politique : rassembler largement hors des partis, sans projet législatif, dans l’unique objectif de créer les conditions idéales de la démocratie. Le MCP estime, comme beaucoup de Françaises et Français, que la démocratie n’existe pas dans notre pays.
Le MCP poursuit la série d’actions à l’adresse des Institutions incarnant les différents pouvoirs de notre République. La première action portait sur le pouvoir Législatif et avait pour objectif de poser la première pierre de l’organisation de votations citoyennes sur le modèle des votations officielles. Par cette opération, le MCP vise à démontrer la capacité des citoyens et citoyennes à s’organiser eux-mêmes, obtenir des résultats plus solides que les sondages et ainsi légitimer le peuple souverain. En effet, le 13 février dernier toutes les forces vives du MCP sont parties à la rencontre des maires de France pour leur remettre la “Lettre au Citoyen Maire” afin qu’ils “nous aide(nt) à organiser nous-mêmes nos votations”.
Cette action fut une franche réussite avec plus de 170 membres mobilisés et près de 25 maires et adjoints rencontrés. L’action se poursuit en toile de fond et vise à terme à concerner la totalité des communes de France.
Adresse publique aux Citoyens Militaires
Ce samedi 20 mars est une nouvelle journée d’action pour tous les membres du MCP lors de laquelle nous souhaitons solliciter le pouvoir Exécutif et plus particulièrement le “Citoyen Militaire”. Conscients du rôle prépondérant de l’armée lors des divers événements historiques et géopolitiques actuels, nous souhaitons nous adresser à l’Institution préférée des Français et Françaises afin de s’assurer de sa non ingérence lors d’une transition démocratique réelle décidée par le peuple. Nous n’appelons bien évidemment pas à la désobéissance des citoyens et citoyennes militaires, le MCP respecte la loi, prône la non-violence et souhaite une sorte de crise apaisée. Le ou la démocrate n’est pas l’instigateur de désordre dans la société contrairement aux dirigeants au pouvoir mais défend avec ses tripes la paix civile, la souveraineté populaire et la liberté d’expression : nous respectons nos textes fondateurs et nous nous levons pour la défense de nos idéaux de liberté, d’égalité et de fraternité.
La lettre remise aux armées, tout à fait éloquente, utilise le tutoiement issu de la Révolution française : « Je t’interpelle aujourd’hui, Citoyen Militaire, parce que l’heure est grave : faute d’une Constitution digne de ce nom, faute de contrôles sérieux, […] certains de nos représentants […] se croient tout permis et s’en prennent aujourd’hui aux droits humains les plus fondamentaux, à nos libertés, […] de la façon la plus arbitraire, opaque et irresponsable.»

La requête du MCP auprès des Citoyens Militaires est toute simple : « Nous autres, citoyens, te demandons, Citoyen Militaire, de ne pas t’opposer à ceux que tu représentes et que tu sers : aide-nous à nous défendre pacifiquement, démocratiquement, contre les
mesures arbitraires. Aide-nous à faire émerger et respecter la volonté générale». La lettre se termine par cette interpellation :

« Fais connaître cette alarme pacifique autour de toi. » C’est chose faite !
Un mouvement pour le pouvoir constituant au peuple et l’avènement d’un démocratie réelle “La démocratie véritable passe par le contrôle de la Constitution par les citoyens”, nous précise Pablo Debray, l’un des initiateurs du projet. “Sans cela, nous restons tous impuissants devant l’oligarchie. » Bruce Duvic, impliqué lui aussi depuis la naissance du mouvement, confirme : « Je rencontre de nombreux militants, écologistes, pour la protection des enfants, membres de partis… Ils sont de plus en plus conscients de leur impuissance politique ! » La finalité du MCP, nous expliquet-il, est donc l’inscription du RIC Constituant dans l’article 89 de la Constitution. Cette mesure permettra à des groupes de citoyens d’initier des révisions constitutionnelles et à l’ensemble du corps électoral de les approuver ou de les rejeter, afin de contrôler les règles du pouvoir. Selon le
MCP, c’est l’outil le plus puissant d’une démocratie moderne et apaisée

5 commentaires

  1. Comment dire ; rien trop décousu , les GJ revisités ,si vous souhaitez vous exprimer , il y a les urnes et les votations républicaines organisées démocratiquement .

    • Oui bien sûr, on peut et on devrait sans doute voter.
      Le souci c’est qu’une fois élus les politiques, faute de moyens de contrôle et de sanctions possibles inscrits dans la Constitution, oublient les promesses et font donc ce qu’ils veulent jusqu’au terme de leur mandat. Ceci justifie, selon moi, du moins en partie le taux incroyable d’abstentions.
      S’ils ont l’intention d’appliquer une fois élu, leur programme TOUT leur programme, RIEN que leur programme pourquoi certains partis ne réclament ils pas ou bien s’opposent ils à une VI ème République ?

  2. Un homme de gauche

    Maintenant ça appelle au coup d’état militaire…..on voit comment ça a fini ailleurs et en France à travers l’Histoire….(Pinochet, De Gaulle, Franco, etc….). De plus, vous croyez vraiment que les militaires en ont quelque chose à faire ? Ils obéissent aux généraux eux-mêmes obéissants au ministère des armées. De plus, si vous suivez Médiapart, vous pourrez constater qu’il y a une forte présence de l’extrême-droite dans leurs rangs. Remarque, comme votre mouvement est centré autour de Chouard…..c’est presque logique au fond que vous ailliez sollicitez les militaires. Alors vous direz que vous vous en fichez, que le but est de rassembler…..mais on ne peut pas changer la société avec n’importe qui et n’importe quoi.

    De plus, je maintiens que votre projet est vain. Croyez-vous vraiment que vous allez convaincre en 1 an les députés/sénateurs/ministres/etc…. d’inscrire le RIC dans la Constitution ? Ce qu’il faut c’est changer la Constitution intégralement en votant pour des gens qui proposent de la changer (par exemple Montebourg ou Mélenchon). Puis ensuite d’y inclure un outil de révocation des élus et de contre-pouvoir citoyen. Car le RIC est impossible à mettre en place dans nos institutions actuelles.

    • En ce qui concerne l’introduction, je voudrais te dire mon étonnement quand je vois que tu accoles dans une même parenthèse les noms de Pinochet, Franco et…de Gaulle.
      Alors que Pinochet tuait les socialistes au Chili et que franco garrottait les Républicains en Espagne, de Gaulle a compté 5 ministres communistes dans son gouvernement. Suite au résultat du référendum de 1969 sur la réforme du sénat, il a démissionné de la Présidence.
      Même si je garde de lui le souvenir d’un homme bien trop peu concerné par le domaine social, le comparer à un dictateur me semble (et c’est un doux euphémisme) très excessif.
      Je pense avoir vécu toute ma vie en homme de gauche mais il faut savoir raison garder. Pour moi, la fin ne doit pas toujours justifier les moyens.
      Pour ce qui est de ta conclusion, je la partage sans…partage (lol).
      Il n’y a pas d’autre choix raisonnable, si on veut vraiment que les choses changent, que celui de mettre au pouvoir par les urnes les adeptes d’une nouvelle République et d’une nouvelle Constitution.

  3. Avant de me faire une opinion sur ce communiqué, j’ai lu cette fameuse lettre adressée aux militaires. En aucun cas elle ne les incite à faire un coup d’Etat. Je dirais même qu’elle a un côté naïf voire angélique.
    Pour ce qui est du MCP, il est vrai qu’il soulève des interrogations au niveau de certains de ses sympathisants médiatisés. Pour l’instant en tout cas, cela ne transparait pas dans les actions menées bien au contraire. Je ne vois pas quel intérêt aurait la droite libérale (encore moins l’extrême droite) à demander le RIC ou à réclamer une nouvelle Constitution alors que celle de la Vème République leur assure déjà la possibilité d’exercer les pleins pouvoirs. On le constate depuis des décennies et la REM en use et abuse depuis bientôt 4 ans au grand dam des classes ouvrières et moyennes.
    Contrairement à ce que dit un soit-disant « homme de gauche », je ne crois pas que leur action soit vaine. Bien sûr, le RIC n’est pas pour les mois qui viennent mais l’ engagement citoyen MCP participe à l’évolution des mentalités vers une vraie Démocratie. Cette évolution se traduira, j’en suis persuadé, dans les urnes en 2022. Dans quelle proportion ? Quelle sera son degré d’influence sur l’abstention ? Je ne saurais vous dire mais elle jouera, c’est sûr !
    Pour conclure, il y a un point que je voudrais souligner. Ce mouvement se veut absolument a-partisan. Il ne présentera pas de candidat mais veut influer sur le programme des divers partis en place sur l’échiquier politique. Cela témoigne d’une belle confiance dans la nature humaine.
    L’expérience passée nous a , hélas, appris à nous méfier des promesses électorales non tenues.
    Je ne saurais donc que leur conseiller d’agir en amont à l’intérieur des partis (de gauche ou de droite) qu’ils préfèrent afin de juger sur pièce de l’intérêt que suscite la démarche du MCP.
    Certains lecteurs peuvent penser que ce genre de débat sur les institutions est loin des préoccupations quotidiennes qui sont les leurs. Pourtant, des institutions dépend notre quotidien.
    C’est à travers les pouvoirs qu’elles mettent ou non à la disposition de nos dirigeants que s’organise notre économie avec ses conséquences sur le commerce, sur l’emploi, sur l’écologie, sur notre santé.
    Tout est lié et je pense que de plus en plus de citoyens le constatent et le comprennent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *