•  

Municipales 2020 – Saint-Vallier : le pied de nez de Samuel Brandily à la majorité municipale et au CODEF

Se faire traiter de stupide par Michel Prieur, président du CODEF, n’a pas ébranlé le candidat aux prochaines élections municipales à Saint-Vallier. Samuel Brandily en sourit même. « Le CODEF n’a pas répondu sur le fond. Que le président n’a pas d’étiquette politique, certes mais au bureau, ils sont tous encartés. En tout cas, même si le CODEF se défend d’avoir des accointances  avec la majorité municipale de Saint-Vallier, cette dernière le soutient » avance-t-il.

Ce lundi soir, aux Bois Perrauds à Saint-Vallier, Samuel Brandily ne l’a pas prémédité mais, intérieurement, il savoure surtout après l’épisode du CODEF. A ses côtés, son premier co-listier, Benjamin Adam (lire par ailleurs), interne en médecine des hôpitaux de Dijon qui a effectué un stage de six mois aux urgences à l’hôpital de Galuzot.

Le CODEF a le soutien d’Alain Philibert et de son équipe municipale, Samuel Brandily a l’appui d’un professionnel, un vrai.

« J’ai essayé de me renseigner sur le CODEF » avoue Benjamin Adam. « C’est très obscure. Je sais simplement qu’il veut le retour de la chirurgie, mais c’est une impasse ».

Entre Samuel Brandily et Benjamin Adam qui habite à Saint-Vallier depuis un an et compte s’y installer comme médecin généraliste, le courant est passé immédiatement. « Nous sommes sur la même longueur d’onde. Et de l’avoir dans mon équipe, est un plus » admet le seul candidat déclaré aux municipales.

L’hôpital est une préoccupation mais d’autres sujets le sont également. Samuel Brandily, lui qui, jusqu’à maintenant a surtout formulé des critiques à l’égard de Philibert, va prochainement s’atteler à présenter des propositions, notamment sur l’emploi et l’économie ou encore le commerce local. « Ce n’est pas en perdant une centaine d’habitants par an que le commerce ira mieux. La priorité, c’est l’emploi » lâche-t-il.

Quant à la composition de sa liste, « elle avance » dit-il. Un rapprochement est-il possible avec Denis Beaudot voire Martine Durix ou encore Thierry Mallot ? « Chacun travaille dans son coin même s’il arrive de nous croiser et discuter ».

Jean Bernard

 

5 commentaires

  1. Il y a qu’au codef qu’il y a pas de médecin

  2. En reprochant à des membres du CODEF d’être encartés », Monsieur Brandilly démontre son manque de clairvoyance et dénonce des faits sans en comprendre les causes.
    En effet, avec un peu de discernement, chacun peut se rendre compte que dans notre société, il y a des individus qui se laissent porter et d’autres qui s’engagent et agissent ; et ces derniers, parce que trop peu nombreux, sont souvent sur plusieurs fronts pour des causes qu’ils estiment justes.
    Ainsi, il n’est pas rare de voir les mêmes engagés politiquement, syndicalement et dans les associations.
    Doit-on leur reprocher ?

  3. J’ai lu dans la presse que Sammuel Brandily apportait son soutien à T.Mallot (JSL ).
    Ce qui nous fait :
    T.Mallot . PS
    D.Beaudot . LR
    Sammuel Brandily : Ex : rassemblement de la gauche à Chalon, ex: Debout la France et maintenant je ne sais plus trop…!!
    Au niveau des convictions on en est où ? Et les Valloiriens doivent faire confiance ??? Aïe aîe aîe !!!

  4. et Mme Durix la reine del’ opposition va telle avoir le courage de monter une liste

  5. Moi habitante du bois Perrault j aimerais que l on m explique qu elle rapport il y a avec le bois Perrault car je ne le vois pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *