Municipales 2020 – Le second tour officiellement programmé le 28 juin prochain

Le Premier ministre Edouard Philippe vient d’annoncer que le second tour des municipales 2020 aura lieu le dimanche 28 juin prochain.

Les électeurs des 4922 communes vont donc retourner aux urnes, en somme faute de mieux même si le second tour avait été envisagé également en janvier 2021. « Il faut en terminer avec ces municipales » indiquaient encore peu Marie-Claude Jarrot, Laurent Selvez et Lilian Noirot, candidats sur Montceau-les-Mines et Denis Beaudot à Saint-Vallier.

« Ce ne sera pas un second comme avant » soulevait le Premier ministre, il faudra assurer la sécurité des 16 millions d’électeurs et la sincérité du scrutin. Sans doute « devrons-vous assouplir les règles du vote par procuration » ajoutait-il.

Chaque électeur déposera son bulletin de vote avec masque obligatoire.

Toutefois, si les conditions sanitaires ne sont pas réunies pour organiser le second tour le 28 juin, « alors il y aura toujours la possibilité de repousser la date en janvier 2021 » assurait encore Edouard Philippe.

La campagne est ouverte, du moins en apparence.

J.B.

8 commentaires

  1. Voter baudot pour un changemen

  2. Beaudot? Tu veux dire l éternel perdant qui essaie d être maire depuis 20 ans? Le poulidor de st vallier ?

  3. le 28 juin faudras y aller dans les urnes , pas se ballader le zapper comme le premier tour et bien mettre le bon bulletin pour son maire pas se tromper etre sur de soi pour pas critiquer aprés derriere sachant que l on c est méme pas déplacer et ça a montceau les mines y en as a la pelle

  4. Ce système prouve que sa fonctionne pas …On peut pas espéré du mieux en faisant constamment les mêmes choses…

  5. Bonsoir,
    Il fallait annuler le premier tour de cette élection, car il a été faussé par le début de cette épidémie et suivi par le confinement voulu par nos dirigeants, les Françaises et les Français ont la tête ailleurs.
    1°)Elles Ils pensent toujours à cet horrible virus.
    2°)Et si le soleil est de la partie?
    Nous allons connaître une abstention comme nous en avons jamais vu sous la 5ème République.
    Le résultat sera faux.
    J.F.G.

    • JF Gagne, si le 1er tours avait été annulé, tous les extrémistes de tout poil auraient crié au coup d’Etat, auraient envoyer leurs sbires dans la rue pour provoquer le chaos (comme ils le faisaient chaque samedi depuis 1 an) et accessoirement encore plus propager le virus.
      Je me répète, mais le choix du gouvernement était :
      1- Mettre les extrémistes dans la rue et provoquer le chaos et encore plus de dissémination du virus
      2- Espérer un minimum de contrôle sur le virus en réglementant le fonctionnement de l’élection.

      Qu’aurait il fallut faire ?

      Bien malin celui qui peut le dire. En France, ce sont les minoritaires et les extrémistes qui imposent leurs vues à la majorité.

      • Cessez de qualifier d’extrêmistes de simples manifestants. Les extrêmémistes se revendiquent toujours de l’extrême. Il s’appellent ou s’appellaient Natahalie Ménigon, Joëlle Aubron, Petra Schelm, Mario Moretti, Jean-marc Rouillan, Andreas Baader, Georges Cipriani, Alberto Franceschini, Régis Shleicher… et étaient partisan de la lutte armée.
        Ce n’est pas Georges Besse ou René Audran ni Gabriel Chahine qui me contrediraient s’ils étaient encore en vie.
        Et lorsque leurs groupes se réactiveront ou feront des émules, car ça finira par arriver si le monde d’après est identique ou pire que le monde d’avant, vous serez moins arrogant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *