Montceau ma vie, Montceau mon budget

A Montceau ma vie, on aime comprendre. Comprendre un budget et notamment celui qui vient d’être voté au dernier conseil municipal. Et celui qui en parle le mieux, c’est l’adjoint aux finances, Lionel Duparay qui pendant plus d’une heure, sans gaver l’assistance de chiffres, s’est appliqué, par des exemples concrets, à nourrir les esprits.

Etablir un budget, « c’est maîtriser les dépenses de fonctionnement, faire la chasse aux coûts, ne pas gaspiller l’argent public, faire jouer la concurrence » souligne le maire-adjoint. Se pencher par exemple sur le contrat de la société qui contrôle les comptes du chauffage urbain, se rendre compte que depuis 1991 il est reconduit systématiquement sans rien demander à personne, qu’il en coûte 45 000 €/ ans et, que « depuis janvier dernier, après la mise en concurrence, le coût a été divisé par trois ». Et ce n’est pas le seul exemple, malheureusement » ajoute-t-il.

Les chiffres, ils font toujours parler. La ville de Montceau est endettée à hauteur de 13 M€, « environ 600 € par habitant ». Et « dans les investissements, il faut distinguer les emprunts qui remboursent l’emprunt. C’est le cas cette année pour Escupale (maison de santé), les loyers rapportent plus que le remboursement d’emprunt ».

C’est aussi savoir investir pour mieux économiser en injectant 400 000 € dans la flotte de véhicules municipaux, « ils consomment moins, demandent moins d’entretien et nous économisons 100 000 € par an ».

« Nous ne sommes pas plus endettés aujourd’hui qu’en 2014 puisque nos emprunts nous font faire des économies », conclut Lionel Duparay.

J.B.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *