Montceau – Les parents d’élèves très mécontents à l’école Jules Verne

Aujourd’hui, les écoles Anatole France et Jules Vernes au Bois du Verne à Montceau-les-Mines ont fusionné. Elles ne forment qu’une seule entité avec une directrice pour les deux sites.

Ce quartier du Bois du Verne est l’objet d’une restructuration par la municipalité et les écoles en sont la priorité. Un nouveau restaurant scolaire a vu le jour, la maternelle est prévu en 2024 et la construction de l’élémentaire, d’ici la fin du mandat.

C’est trop long. De toute évidence, les parents d’élèves n’en peuvent plus d’attendre car « les conditions d’accueil se détériorent  et aucun travaux de ce nom n’a été effectué, sous couvert de la nouvelle construction » s’élèvent-t-ils. De plus, il est prévu à la rentrée prochaine, la suppression d’une classe à Jules Verne. Trop, c’est trop !

Devant la mobilisation des parents d’élèves, madame le maire est venu à leur rencontre jeudi soir.

La vétusté des locaux n’est plus à démontrer. Les toilettes n’assurent plus l’intimité de chacun, des prises de courant sont à nu, le chauffage est défectueux _  six enfants et deux enseignants furent intoxiqués au monoxyde de carbone en octobre 2021 _ , la rambarde des escaliers est rouillée qui interroge sur la sécurité, des dalles de plafonds chutent sur les tables de classe, font savoir les parents. « Nous avons alerté à plusieurs reprises sur l’état de l’école. On prend note nous répond-on et rien ne se passe ».

Autre souci, l’école n’a pas de connexion internet. Quand bien même sera-t-elle équipée de matériel informatique, sans connexion, il restera dans les cartons. « Le problème, c’est Orange » déclare le maire. « C’est compliqué avec cet opérateur ». Le matériel et internet, tout devrait rentrer dans l’ordre à la rentrée. « Mais nous n’avons pas été assez vigilants ».

Pourtant les effectifs prévus sont en hausse

Quant aux travaux de sécurisation, « j’ai bien conscience qu’ils ne peuvent pas attendre » admet-elle bien que de gros travaux ne sont pas prévus étant donné le projet de construction.

Jules Verne devrait donc perdre une classe « alors que nous étions convenus avec le DASEN (directeur académique de l’éducation nationale) de ne pas toucher aux enseignants le temps de la phase de transition. Nous allons donc monter au créneau » tente de rassurer Marie-Claude Jarrot.

Pas de chance, Fabien Ben (DASEN) quitte ses fonctions à Mâcon, il est nommé dans le Jura. « S’il s’en va, ça être compliqué » prévient un parent. D’ailleurs, Jules Verne devait obtenir une classe bilingue, « mais pour des raisons obscures, ce poste a disparu » annonce le maire. Et pourtant, assurent les parents d’élèves, « les effectifs prévus sont en hausse avec les arrivées de 46 CP contre 41 départs en 6e ».

Entre la fusion avec Anatole France et Jules Verne, des locaux vétustes dans cette dernière, la perte éventuelle d’une classe et le projet de construction sur lequel les parents sont sceptiques, l’ambiance n’est pas au beau fixe.  La période de transition est délicate. La mairie est lucide sur les problématiques, les parents d’élèves très attentifs à la situation inquiétante et le font savoir.

Il est prévu qu’ils se revoient au prochain conseil d’école de 7 juin.

Jean Bernard

5 commentaires

  1. elle préfére dépenser l’argent pour sa plage au plessis et des robot pour les stades de foot que pour le bien-etre des enfants qui a mon sens est bien plus important

  2. Ouhouh…..tout à fait !!! Et s’il n’y avait que cela dont la mairie se fiche pour mettre en place des futilités non urgentes. Courage à ses parents et enfants

  3. L’école Jules Verne a besoin d’un bon coup de rénovation. Par exemple la toiture, la peinture des deux côtés, volets à repeindre, améliorer les latrines , …
    Vu que les établissements fusionnent, il y a + de budget pour l’entretien technique normalement.

  4. Il est lamentable pour une ville comme Montceau qui est en perdition, d’investir des Milliers d’euros dans des « gadgets »….balayeuse ,Robot traceur, Plage du Plessis………et j’en passe……..Alors que des travaux d’urgences seraient plus utiles, et, le cas de cette école n’est qu’un aperçu sur l’ensemble de l’état des bâtiments Municipaux

  5. Et, un point sur lequel je souhaitais intervenir……L’état lamentable des 2 cimetières de notre ville……..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.