•  

Montceau – Aux Rives du Plessis « on se les caille »

Ce n’est pas la première année où avant même la date contractuelle à laquelle la chaleur arrive dans les radiateurs des appartements aux Rives du Plessis à Montceau-les-Mines, les locataires sont confrontés au même problème. Dès les premiers froids accompagnés cette fois-ci de la pluie comme c’est le cas depuis samedi dernier, les habitants se plaignent. La chute brutale de la température fait claquer des dents.

Après quelques visites sur place, le constat est le même partout. « L’OPAC n’a pas remis le chauffage ».

Dans un mail reçu ce lundi, la fille de parents âgées de78 et 80 ans, dénonce la situation :

« Nous sommes passés voir mes parents âgés de 80 ans dans un immeuble « Rive du plessis » et le chauffage n’a pas été remis… Au vu des températures d’aujourd’hui, des prévisions et de l’humidité ambiante, le thermostat affichait 14°…
Une honte, alors qu’on nous dit de protéger nos anciens, c’est lamentable« .

Ces personnes âgées ne disent pas autrement au téléphone. « L’OPAC aurait pu remettre le chauffage, il fait 14 degrés dans l’appartement, ce n’est pas normal. Et quand il y a du chauffage, nous n’avons jamais plus de 19 degrés, ce n’est pas assez. Je sais, c’est la loi. Mais nous sommes au dernier étage, on se le gèle. Alors combien de temps allons-nous avoir froid ? Nous payons pour avoir du chauffage mais pas pour avoir froid. Avec ma femme, cela fait 37 ans que nous vivons dans cette cité, nous y sommes très bien, sauf l’hiver ».

Pour tenter de réchauffer au moins une pièce, leur fille leur a apporté un petit chauffage d’appoint. « Mais il faut être à côté pour sentir la chaleur », raconte encore le locataire de 78 ans.

Dans un autre immeuble, le constat est le même. « Je suis obligée de faire fonctionner le four mais ce n’est pas une solution » se désole une locataire.

Deux hommes arrivent dans la montée d’escaliers, leur verdict tombe aussi rapidement que la température ces jours derniers : « C’est une catastrophe, ça caille trop ».

Dans un autre appartement, une dame témoigne également. « J’ai dû mettre un chauffage d’appoint. Bonjour la note d’électricité alors qu’on paie déjà pour le chauffage collectif ».

Alors direction l’OPAC dont les bureaux sont situés dans cette même cité des Rives du Plessis. « Adressez-vous au service communication, ici personne ne peut répondre » avance-t-on aimablement.

Au bout du fil, une voix charmante rappelle que le chauffage est remis en route selon une date contractuelle qui est « toujours vers la mi-octobre ». Cependant, dit-elle, « nous prenons en compte les paramètres de la météo ». Cette même personne devait nous faire parvenir les documents qui explique le pourquoi du comment. La réponse par mail a été : « Je reviens vers vous dès demain (NDLR : mardi) avec l’ensemble des éléments consolidés ».

Avant de mettre fin à la conversation, la chargée de com précise : « Quand on appuie sur le bouton pour remettre le chauffage, il existe un temps d’inertie ».

Jean Bernard

Le chauffage urbain qui dessert notamment les logements de l’OPAC n’est pas un long fleuve tranquille. Retour sur les précédents épisodes…

Montceau – Chauffage urbain, toujours au point mort

Montceau – Monter le… chauffage, ils se pèlent le cul

Montceau – Chauffage urbain : le stylo a chauffé

5 commentaires

  1. D’ailleurs Mme Jarrot avait fait un courrier co signé par la CNL ; à ses amis députés LREM ; voulant changer la loi: on en entend plus parler !!!! Elle eu une réponse ?

    • Depuis 2014,que j’habite un appartement OPAC, tous les ans, c’est le même cirque: pas de chauffage, en période, plus froide. Et l’annee dernière, on m’a répondu » C’est le préfet qui décide  » Nous prend on pour des c… ? Alors que nous payons du chauffage….

  2. Et qui donc a instauré,de démarrer les chauffages collectifs au 15 octobre,et pas plus de 19..c’est la doublette Hollande valls..alors les votes socialos de quoi vous plaignez-vous….???il fut un temps,dans les années 70 où au 15 septembre il y avait eu les problémes météo..feu Mr André JARROT avait donné l’ordre à l’opac de mettre le chauffage dans tous les collectifs…

  3. Rives du Plessis ??? Pas que……venez donc faire un petit tour à Chaubuisson, Résidence ou pas même galère tous les ans !!! En payant le chauffage 12 mois complets.

  4. pour gregory qui vous fais dire que les députés la rem sont les amis de mme jarrot ? encore une invention mensongère de gauchiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *