Départementales – La République en Marche sème le trouble

A quoi joue la République en Marche avec des candidats aux départementales en Saône-et-Loire ? A faire croire que certains, plus que d’autres, seraient macron-compatibles ? Car le constat est quand même sans appel, sachant que la majorité présidentielle qui n’a investi aucun candidat. D’ailleurs, même à l’échelon supérieur, les régionales, LREM est tout sauf en capacité de s’emparer d’une région à elle seule. Il sera toujours temps de dire ensuite que « grâce à nous… » La difficulté des Marcheurs de s’implanter localement est criante.

Dans un premier, nous avons reçu un premier communiqué (ci-dessous) qui, sur le moment, à fait naître une interrogation et même une incompréhension.

Pour les élections départementales 2021, le parti présidentiel soutiendra des candidats dans 16 cantons sur 29 en Saône-et-Loire.

C’est sur le terrain, localement, que les dynamiques et enjeux locaux sont les mieux connus.

Pour les élections départementales, ce sont les Comités Politiques LREM de chaque département qui ont défini leurs propres stratégies de soutien du Mouvement aux candidats qui partagent les mêmes valeurs progressistes,  au-delà des étiquettes ou des clivages politiques.

Pour la Saône-et-Loire, 

Nous avons décidé de soutenir des binômes ou de soutenir individuellement certaines personnes.

Pour la Saône-et-Loire, nous avons décidé de soutenir les bnômes suivants :
AUTUN 2 Marie-Claude BARNAY et Didier LAUBÉRAT
BLANZY Alain BALLOT et Sophie CLEMENT
CHAGNY Sébastien LAURENT et Sylvie TRAPON
CHALON 1 Sylvain DUMAS et Sadia EL HAYANI – binôme LREM
CLUNY Julien DENIBOIRE et Sophie LAGROST
CREUSOT 2 Valérie MENAGER et Michel SUCHAUT
CREUSOT 1 Nadège CANTIER et Bernard DURAND
GERGY Marie-Françoise COUZON et Philippe DECROOCQ
GUEUGNON Chantal GIEN et Dominique LOTTE
HURIGNY Patrick DESROCHES et Carine LALANNE
MACON 2 Claude CANNET et Hervé REYNAUD
MONTCEAU Lionel DUPARAY et Marie-Thérèse FRIZOT
OUROUX Jean-Michel DESMARD et Elisabeth ROBLOT
SAINT VALLIER Rafael FRENICHE et Sandrine LONAK
Par ailleurs, nous avons décidé de soutenir individuellement les personnes suivantes :
AUTUN 1 : Catherine AMIOT
MACON 1 : Christine ROBIN
Pour la République en Marche



Interrogés, les candidats qui nous intéressent sur le Bassin minier (en gras sur la liste ci-dessus), tous sous les couleurs de la majorité départementale et donc soutenus par le président sortant, André Accary, répondirent : « Mais nous n’avons rien demandé à personne ».

Le lendemain, nouveau communiqué de LREM (lire ci-dessous)

Précisions suite au communiqué du 6 juin

Suite au communiqué envoyé hier de et pour plus de clarté,  la République en Marche de Saône-et-Loire souhaite  apporter les précisions suivantes :

Nous n’avons donné aucune investiture en Saône-et-Loire pour ces élections départementales, souhaitant en aucun cas contribuer aux divisions et favoriser le jeu de l’extrême droite.

Par contre, nous apportons notre soutien et nous appelons à voter pour les candidats qui partagent les valeurs progressistes de la majorité présidentielle et qui s’opposent clairement à toute forme d’extrémisme.

Nous souhaitons qu’ils puissent avoir toute leur place dans la future majorité départementale.

Dans les 7 cantons, où un duel existe avec des candidats du Rassemblement National, nous appelons clairement à faire bloc dès le premier tour.

La République en Marche



A LREM, on se rattrape aux branches comme on peut. Car soutenir des candidats qui ne sont pas de chez vous mais pourraient connaître des difficultés face au Rassemblement National, c’est même, au contraire, donner un sérieux coup de main aux partisans de Marine Le Pen.

André Accary qui était en visite ce mardi matin à Blanzy et Montceau-les-Mines, n’a pas voulu commenter ce communiqué. « Je ne fais pas une campagne politicienne ». Et comme les candidats, il ajoutera, « je n’ai rien demandé à personne ».

En attendant, ce soutien de LREM jette plus le trouble qu’il n’apporte de clarté avant le premier tour des départementales le 20 juin.

Jean Bernard

6 commentaires

  1. si rem voulait des isoloirs vides il ne s’y serait pas mieux pris. il faut dire qu’à sa tête en 71, lors de réunions préparatoires aux elecs municipales c’était déjà la même eau de boudin, soutenir et se marier avec ceux qui étaient susceptible d’être élu, ne pas se mettre avec un perdant potentiel ,drôle de manière de faire de la politique, faire le coucou: pondre ses œufs dans le nids d’autres oiseaux souvent le plus gros et laisser les autres bosser pour les coucous.
    pour confirmer le trouble engendré par les déclarations rem, je vais vous confier mon amertume, je souhaitais voter pour de nouveaux prétendants hors les voilà mis en lumière par les derviches tourneurs rem ( je n’ai rien contre les derviches tourneurs quand ils s’inscrivent dans l’Histoire) mais ces zigotos là tournent sur eux mêmes en passant par toutes les idéologies, dérèglent toutes les horloges et mettent en péril l’unité du pays, les coucous dehors! les Citoyens sont grands le rem est petit et met en danger ACCARY qui a un vrai bilan avec ceux qui l’on soutenu. votons pour des compétences confirmées et celles affirmées par des binômes nouveaux pas soutenus par le rem. Quand je vois ACCARY, au Creusot, soutenir les perraudins, suchaud et autres Durand, là il s’est entarté tout seul, un piège terrible, les listes présentées par Landre ne seront jamais contre Accary sauf dérapage, à Montceau Frizot/ duparray travaille avec Accary, mais qu’est venu faire ce rem dans cette galère…….Citoyens votons, votons c’est notre devoir.
    GZOV en colère

  2. Chaque voix compte

    A MONTCEAU la majorité est déjà LREM assimilée et les candidats aux départementales sortent de cette majorité donc …… Allez voter le 20 juin pour des candidats qui eux ne mettent pas leur étiquette dans la poche

  3. MACRON = JUPITER 1 ACCARY = JUPITER 2 à qui va profiter la tambouille politicienne des départementales et régionales??? Quand en politique  » la cuisine » prend le pas sur les convictions ce n est que la place qui compte……et ils nombreux les « cumulards  » qui ont fait des indemnités d elus un salaire…..ces élus qui pendant leur mandat se plaignent qu ils ont trop de responsabilité, trop à faire, qu ils n ont pas assez de temps….etc….et quand les élections arrivent ils vous proposent d être partout, de s occuper de tout …..de ne pas cumuler les mandats …,..mais qui vous explique une fois élu que c était indispensable d avoir plusieurs casquettes sinon les dossiers n avancent pas ……etc ….etc….

  4. Cher Labaraque,
    En résumé, voici un parti de rassemblement républicain centre droit et gauche.
    Et ca vous dérange de voir des gens s’entendre et se soutenir?
    Tant que ce ne sont pas des extrémistes populistes, moi ça me convient.

  5. Et bien pour Moi la messe est dite car si avant le premier tour des élections départementales aucun communiqué de la liste duparay et frisot n’est fait dans lequel il refuse le soutien de la rem à contre cœur je ne voterais donc pas pour cette liste.
    Nous avons l’impression d’assister à une double trahison car en paca c’est le premier ministre qui annonce ce soutien et chez nous le représentant de la rem.
    Donc chers amis de droite lors du vote restez à droite et démontrée à la rem sur quoi qu’ils disent ou déclarent n’est pas paroles divines.

  6. le moins de voix possibles pour la macronie

    Tout ce qui n’est pas LFI ou RN est macron compatible (et encore LFI est macron compatible sur le sociétal qui fait la même politique antifrance que Macron).
    Si vous êtes plutot profrance, votez RN
    Si vous plutot antifrance, votez LFI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *