Commerce – La nouvelle « carotte » à la plastique tricolore du buraliste

A partir du 28 juillet prochain, vous pourrez payer vos impôts dans les bureaux de tabac de Saône-et-Loire appelés désormais « commerçant d’utilité locale ». Dans un premier temps, ils seront 37 à proposer ce nouveau service dont 3 à Montceau-les-Mines. 

Elle ne saute pourtant pas aux yeux mais en les levant, notamment au-dessus du tabac-presse place de l’Eglise à Montceau-les-Mines, elle se démarque de l’ancienne, de son ancêtre même.

La célèbre « carotte » des buralistes, ce symbole des bureaux de tabac, se modernise. Elle garde la même forme mais sa beauté plastique évolue. On distingue très clairement les couleurs de notre drapeau national et le mot tabac n’apparaît plus.

Ce changement de look accompagne une activité commerciale qui ne cesse justement de s’adapter, d’évoluer avec la demande des clients, car « le buraliste est le premier commerce de proximité avec 24 000 établissements en France, 300 en Saône-et-Loire dont 14 sur les communes du Bassin minier » rappelle Laurent Maquart, président départemental des buralistes, membre de la commission nationale et patron du tabac place de l’Eglise à Montceau.

La « carotte » bleu blanc rouge apporte de l’originalité et accompagne une nouvelle appellation des tabacs : commerce d’utilité locale.

Régler sa facture d’hôpital chez le buraliste

Aujourd’hui, un buraliste a presque l’étiquette d’épicier tant il propose des services à sa clientèle. On y trouve selon les lieux, du pain, des boissons, la possibilité de faire des photos d’identité, d’immatriculer sa voiture, ouvrir un compte bancaire, parier sur courses de cheveux, etc.

Bientôt, dans les commerce d’utilité locale et cette appellation n’est en rien galvaudée, « vous pourrez venir payer vos impôts, c’est-à-dire tout ce que vous régler à votre perception » indique Laurent Maquart. Ce service, pas encore disponible en Saône-et-Loire, le sera à partir du 28 juillet 2020. « Toutes les factures émises par l’Etat à partir du QR code, comme une note d’hôpital, vous la paierez en carte bleue ou en espèces » précise-t-il encore.

Toutefois, dans un premier temps, sur le département, 37 buralistes proposeront ce service dont 3 à Montceau-les-Mines. « Tous pourront postuler à compter du 1er janvier 2021 » ajoute le président départemental.

Nouvelle « carotte », nouveau service, il n’empêche que le buraliste est dans l’obligation de diversifier ses offres au public pour améliorer son chiffre d’affaires, lui qui vient de traverser le confinement avec plus ou moins de bonheur. « Dans les quartiers et les villages, les bureaux de tabac ont très bien travaillé grâce au multi-services. En revanche, ceux des hyper-centres n’ont pas vu grand monde » avance Laurent Maquart. « Avril a été le mois le plus difficile mais nous notons une reprise d’activité depuis le début du mois de juin ».

A ce train, acheter des clops dans un tabac va devenir un événement.

Jean Bernard

 

2 commentaires

  1. Pas étonnant que ça va si mal ont ferme les services des impôts et les buralistes font n’importe quoi, faut pas se plaindre nos dirigeants fonts n’importe quoi pas étonnant que sais le cirque en France

  2. Maintenant que l’ont achètent notre tabac aux frontières, il faut bien leur trouvé quelque chose à ses buralistes😉D’ailleurs 30 % de fumeurs en moins depuis réouverture des frontières 😂😂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *