Blanzy – Le Pit’s bar ferme la lumière, Laurent Bouillet va la rallumer

Franck Lepage et Laurent Bouillet.

Il a grandi à 100 mètres d’ici. Bientôt, entre le 15 et 22 août, il va retrouver ce bar historique de Blanzy. Laurent Bouillet va lui apporter de la fraîcheur et même lui donner un nom qui correspond à son principe de vie.

Le Pit’s bar a vécu. Rue de la République à Blanzy, ce coin de la ville le plus animé, a connu une dernière soirée enfiévrée, sorte de fièvre du samedi soir pour dire au revoir à Franck Lepage et ses 23 années derrière le bar. Franck tourne la page et laisse le soin à Laurent d’en écrite une nouvelle.

Déjà, sur la devanture, il va inscrire « La vie est une fête ». C’est toute une philosophie qui lui est propre, qu’il a développé dans la restauration et va la transmettre à son nouveau « chez soi » pour en faire un endroit dont il rêvait.

« Quand j’étais plus jeune, je venais au Pit’s bar et quand je suis revenu, j’ai su que c’était ici que je mènerai mon projet » avoue Laurent Bouillet, membre également du comité des fêtes.

Ce bar de quartier va le rester. Il va pousser un peu les murs et lui donner une autre atmosphère qui plaira « aux anciens et enchantera les plus jeunes, surtout en fin de journée quand il est l’heure de se retrouver ».

« La vie est une fête » avant d’ouvrir va subir quelques aménagements et « deviendra un bar à bière avec tapas, planche à apéro », un bar où la vie sera belle aussi.

Franck Lepage met le clignotant alors que Laurent Bouillet pousse à fond la manette de gaz. La rue de la République avec ses commerces déjà très actifs va doper son attractivité. L’ambition est aussi une philosophie qui semble se propager à l’unisson dans ce quartier. Qui s’en plaindra ?

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.