Abolition de l’esclavage – Bientôt un circuit mémoriel en Saône-et-Loire

Christiane Mathos, présidente du festival OMB est impliquée comme jamais, non seulement dans la promotion des Antilles mais aussi et surtout, l’abolition de l’esclavage. Tout est lié avec un festival outre-mer à Montceau qui parle de l’esclavage en Saône-et-Loire.

Il reste encore du chemin à parcourir pour souligner combien notre département a pesé dans l’abolition de l’esclavage.

Il existe donc la route des abolitions qui passe notamment à Toulon-sur-Arroux. Mais Théo Lubin, président de l’association du 10 mai (journée nationale de commémoration des abolitions) et Jacque Bocage, président de l’association APPOM pour la promotion de l’outre-mer à caractère socio-éducatif, ne connaissaient pas Milly-Lamartine, Cormatin ou encore Saint-Point avec le château du poète Alphonse Lamartine qui a largement participé à l’abolition de l’esclavage.

Après ce périple, ils ont été reçus en mairie par madame le maire, Marie-Claude Jarrot. Ensemble ils ont évoqué le prochain festival OMB qui se déroulera du 7 au 15 mais 2022, du projet de pièce de théâtre sur le chevalier de Saint-Georges qui est né esclave en Guadeloupe et répertorier les lieux importants en Saône-et-Loire, en particulier les douze communes et cinq personnages en rapport avec l’abolition de l’esclavage. « Nous allons proposer un circuit touristique mémoriel avec la Fondation pour la mémoire de l’esclavage qui labélise nos projets » explique Théo Lubin.

Un circuit qui pourrait se retrouver dans les offices de tourisme de Saône-et-Loire.

J.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.